Le tricolore aura besoin de Price | L’espoir commence à se faire sentir à Edmonton | En rafale

Ça commence à sentir la panique dans l’entourage du CH!

Quand tu manges une dégelé de 5 à 1, à domicile, avec la chance d’éliminer un rival, ça fait mal. Marquer un but dans tes deux matchs les plus importants de la saison, ça aussi ça fait mal.

Le CH semblait en voiture. Une avance de 3-0 dans la série, la contribution de chaque ligne. Un entraîneur qui semblait calme et confiant. La vie était belle quoi! 

Le retour de Craig Anderson, qui joue très bien contre le Canadien, est venu changer tout le climat de la série. 

Maintenant on parle d’une attaque anémique, et des unités spéciales qui font dur. 

Avec une offensive qui semble en panne, le CH devra encore une fois miser sur une grosse performance de Carey Price s’il espère passer au prochain. tour.

Et peut-être aussi miser sur l’addition de Parenteau? #OnJase

Price a connu, de loin, sa pire performance de la série hier soir. 5 buts sur 25 lancers, dont deux qui ont vraiment fait mal.

Regardons le but de Bobby Ryan, le premier de la rencontre.

Oui, il y avait du traffic devant le filet de Price, mais il n’a quand même pratiquement pas bougé. Avait-il de la misère à suivre le jeu?

Price a aussi semblé avoir du mal avec son équilibre sur le but en échapée d’Erik Condra.

Est-ce que Carey traîne une blessure à une jambe/genou? #Déséquilibre 

On affirme haut et fort dans le monde du hockey que le Canadien ira aussi loin que Price peut les porter. Il a été bon depuis le début de la série, mais n’a pas encore volé de match.

Il devra probablement le faire si la flanelle veut passer au prochain tour. Ce n’est pas juste, mais c’est comme ça. Le fameux système du Canadien, c’est Price, et il devra livrer la marchandise dimanche soir.

Un vent d’espoir à Edmonton 
Ce fut toute une semaine dans le nord de l’Alberta. Non seulement les Oilers ont gagné le jackpot en obtenant le premier choix au prochain repêchage amateur, et de surcroît la chance de sélectionner Connor McDavid, mais Edmonton a aussi fait du bruit en embauchant l’ex-DG des Bruins, Peter Chiarelli.

Ça danse présentement dans les rues d’Edmonton. En une semaine, l’identité des Oilers semble avoir changé. Plusieurs pensent comme moi que cette embauche signifie la fin du « old boys club » et le début d’une réelle ère nouvelle. LIEN 1, LIEN 2, LIEN 3

Oui, Chiarelli est celui qui a échangé Tyler Seguin et Johnny Boychuk, mais cela n’enlève rien à ses accomplissements. Sous son règne les Bruins sont devenu une équipe championne grâce à des bons repêchages (Lucic, Marchand, Hamilton), des bonnes signatures d’agents libres (Chara, Savard avant la blessure) ainsi que des transactions solides (Horton, Rask). 

Chiarelli n’a pas froid aux yeux. Il a d’ailleurs affirmé qu’il n’a pas peur d’échanger des jeunes joueurs au talent offensif si cela veut dire que l’équipe sera plus difficile à affronter.

Taylor Hall avait de la misère à croire la nouvelle. Il dit avoir peur d’être échangé! LIEN

Je ne m’inquièterais pas si j’étais lui. Son nom a souvent été lié aux Bruins lors des récentes rumeurs de transaction. Je ne cois pas qu’il quittera Edmonton. Je ne peux pas en dire autant pour des joueurs comme Eberle, Yakupov et Draisaitl. 

D’ailleurs, Marc Bergevin se devra absolument de jeter un coup d’oeil à Edmonton. Emelin pourrait très bien servir d’appât pour une équipe qui manque cruellement de défenseurs de calibre LNH. 

Non, Edmonton n’est pas une destination désirable pour bien des joueurs de la LNH. Les insuccès du club ainsi que la température frigide ne sont pas aussi attrayants que, disons, Los Angeles.

Cela dit, les bons joueurs aiment jouer pour des bonnes équipes. L’arrivée de Chiarelli et McDavid (soyons réalistes, il sera à Edmonton) apporte un air de légitimité à une organisation qui, avouons-le, est dans une torpeur interminable depuis une décennie.

Un DG crédible et un prospect all-world pourrait bien changer l’avis de plusieurs agents libres au cours des prochaines saisons. Reste à voir qui sera le nouvel entraîneur-chef. #Babcock? #Julien? #McLellan?

Me semble que ça ferait du bien de voir une bonne équipe, à Edmonton.

En rafale 
– Le UFC 186 aura lieu ce soir, au Centre Bell. Il n’y a eu aucune controverse durant la pesée hier. N’oubliez-pas que vous pouvez visionner les combattants Québécois Patrick Côté et Olivier Aubin-Mercier, sur RDS 2 et TSN 2! LIEN

Yves Jabouin et John Makdessi feront leurs débuts à la télévision payante (PPV), eux! #GoodLuck

– GSP hésite encore de retourner dans l’octogone, mais apprécie son rôle de mentor envers la relève Québécoise. LIEN #Cool

–  Le CH est en congé complet aujourd’hui. Michel Therrien et ses hommes ont préféré prendre le train que le bus.

On ménage vraiment les joueurs. #Fatigue? 

– Ça va en prendre beaucoup pour déranger P.K. Subban! #LOL

– D’ailleurs, voici une excellente photo du #76. LIEN #Drôle

– Carey Price est d’accord avec DLC et moi: le CH devra en faire plus pour déranger Craig Anderson. LIEN

– Plusieurs partisans de la flanelle en ont ras le bol avec l’avantage numérique! LIEN 1, LIEN 2

– Gryba a-t-il menacé Prust?

Le tricolore a plutôt intérêt à éviter ce genre de jeu.

– Andrew Hammond n’est pas le seul à fermer les yeux lors du match!

–  Vraiment triste de lire ces paroles.

– Bryce Salvador retournera-t-il au New Jersey la saison prochaine? LIEN

Le futur de Lamoriello est aussi en jeu. 

– Malkin a-t-il lancé une flèche vers l’organisation des Penguins?

– Ça risque d’être un été tranquille en Floride. LIEN

C’est qui arrive quand tu dépenses plein de fric sur Dave Bolland!

– Les Rangers ont remporté leur série en 5 matchs, certes, mais ça ne veut pas dire pour autant que ce n’était pas serré comme duel!

– Aujourd’hui pourrait bien marquer la fin du Nassau Coliseum, à Uniondale. LIEN

– On fait tout un plat des chants de « Katy Perry » entendus l’autre soir, à Winnipeg. LIEN

Honnêtement, je trouve que c’est un peu tiré par les cheveux tout ça. Du sexisme? Vraiment? #ChercherLesBoutons

– Nos condoléances à Milan Lucic, qui est en deuil après le décès de son père.

– Et, finalement, il y aura plusieurs sujets chauds cet été, à Winnipeg. LIEN

PLUS DE NOUVELLES