Le spectacle du roi Drogba | La passion pour le hockey… dans un scouting report

Magie, magie, magie!

Au-delà de l’aspect marketing qui aide notre ami Saputo à remplir les caisses, l’Ivoirien est venu pour jouer. Et, ultimement, pour secouer des cordages.

Il a beau avoir 37 ans, Didier Drogba montre un bagage technique étoffé relativement à la MLS. Il est costaud, impérial dans le jeu aérien. Ses frappes sont lourdes et rapidement décochées des deux pieds. Son éveil offensif n’a rien perdu de sa superbe.

Dans cette optique, chaque ballon dirigé dans la surface, aussi télégraphié soit-il, représente une menace. Dans un mois ou deux, on parlera de l’attaquant de puissance le plus redoutable du circuit Garber.

Un internaute a dû se raviser… #Hehe

S’il y a bien un seul homme qui est amer de cette soirée, c’est Frank Klopas, qui a été limogé avant même de pouvoir exploiter ses armes les plus affûtées. L’Impact s’est enfoncé pendant que Piatti était blessé et que DD s’affairait à retrouver une forme de match. Puis, le manque d’opportunisme de Dominic Oduro est en partie responsable du dernier clou dans son cercueil, la défaite subie, sur la route, aux mains du Toronto FC.

Mais le match d’hier ne se résumait pas qu’au triplé du roi Drogba. Hormis Maxim Tissot, qui, avouons-le, a connu une joute horrible, on a pu constater une hausse de calibre importante chez bon nombre de joueurs. On pense à Nigel Reo-Coker, qui a bien paru dans son rôle de défenseur latéral – et il y a à peine une semaine, on le disait pourri et lent comme de la mélasse. On a vu plus d’effervescence du côté de Donadel et de Mallace. Andres Romero et Dilly Duka reprennent tranquillement leurs aises.

Et que dire de la performance que nous a servie Justin Mapp.

Il sera intéressant de voir comment Johan Venegas (présentement en sélections internationales avec le Costa Rica) va s’incorporer dans cette nouvelle mouture plus dynamique, lui qui s’est fait tranquille jusqu’à maintenant. En outre, le retour de Laurent Ciman permettra de réaligner les joueurs dans la bonne chaise et resserrer la couverture.

La passion pour le hockey… dans un scouting report?

On croyait que les Islanders avaient signé un vol en sélectionnant le défenseur Ryan Pilon, classé au 24e rang par la Centrale, dans une lointaine cinquième ronde.

Aujourd’hui, on comprend mieux pourquoi il était encore disponible au 147e échelon. Pilon a perdu la flamme pour le hockey et a fait savoir au directeur général des Wheat Kings de Brandon qu’il quitterait le camp d’entrainement de l’équipe, à quelques jours du début de la saison.

Il est difficile de composer avec ce genre de détails à la table de repêchage. La passion pour le sport est, sans contredit, le facteur intangible le plus influent, mais, dans certains cas, elle peut être difficile à mesurer.

Par exemple, on reproche à Vladimir Tkachev – un russe bourré de talent qui a été ignoré lors des repêchages de 2014 et 2015 – un manque de passion, car il se montre nonchalant dans ses replis défensifs. Mais on pourrait répliquer que Tkachev est un maniaque de hockey qui est obsédé par les feintes et le contrôle de la rondelle. On dira qu’il est inspiré par le côté offensif du jeu, parce qu’il s’amuse à attaquer, et non à défendre. Idem pour le russe Nikita Korostelev, choisi par les Leafs au 7e tour, en 2015. Lorsque les recruteurs se risquent avec ces spécimens, ils misent sur leur éventuelle arrivée à maturité pour les conscientiser sur le travail dans les trois zones.

La plupart du temps, ils captent leur attention en leur faisant comprendre que défendre efficacement permet de jouir de plus de temps de possession avec le disque.

Ajoutons que, si la passion pour le hockey avait occupé une plus grande importance dans le coeur de certains recruteurs, les noms de Josh Ho-Sang, Daniel Sprong et P.K. Subban auraient été appelés plus tôt, dans leurs cuvées respectives.

En rafale
– Le repêchage de 2003: un des pires de l’histoire de la Flanelle? LIEN

– Comment ne pas aimer Mike Babcock et sa confiance débordante? #Cocky 

– Marchand s’est marié.

– Lewis Hamilton remporte le Grand Prix d’Italie: LIEN

– Les Sénateurs ont raison d’être optimistes, selon Bruce Garrioch du Ottawa Sun. LIEN

– Si seulement Loui Eriksson n’avait pas été impliqué dans cette transaction maléfique, il recevrait plus de fleurs à Boston… LIEN

– Jetez un coup d’oeil au moulin à rumeurs. LIEN

– Stanislav Galiev, un espoir des Capitals, veut percer l’alignement de Barry Trotz l’an prochain. LIEN

– En rappel: la liste des joueurs invités au camp des recrues du CH. LIEN

– Chip Kelly ne passe pas par quatre chemins:

– Mathias Brunet s’est entretenu avec le DG des Blue Jackets, l’Européen Jarmo Kekäläinen. LIEN

PLUS DE NOUVELLES