Le Rocket l’a son joueur québécois pour attirer les gens de Laval

Le 28 avril dernier, Antoine Waked, qui a évolué pendant quatre saisons chez les Huskies de Rouyn-Noranda, a paraphé un pacte d’entrée de trois saisons avec le bleu-blanc-rouge. Son année de 20 ans a été son année d’éclosion (offensivement) au sein de la LHJMQ. Waked est passé de 38 points à 80 en plus d’avoir marqué 39 buts. Vous me direz que c’est normal puisqu’il avait 20 ans, mais pour ma part, je savais que l’attaquant énergique pouvait marquer 30 buts dans cette ligue.

Laval, tu vas l’aimer! Photo : Jean-François Vachon

À partir de l’an prochain, le natif de St-Bruno évoluera pour le Rocket de Laval. Puis, savez-vous quoi? Je vous garantis (je mets ma tête sur la bûche) que Waked deviendra rapidement un favori de la foule et que les jeunes s’attacheront à lui. Le Québec adore les joueurs de caractère et lui, il en est tout un. À l’époque, la foule de Rouyn-Noranda s’était attachée à Guillaume Desbiens, qui a rapidement conquis le cœur des partisans des Wolves de Chicago (AHL). Je vois un peu la même chose avec Waked!

Cela dit, Waked est un poison devant le filet adverse, sa hargne au travail et son sens du jeu ont attiré les regards de plus de 15 organisations de la LNH. Un travailleur acharné qui patine toujours à 100 mph et qui n’a pas peur de terminer ses mises en échec. Il a été moulé dans un moule pour les amateurs québécois. L’organisation est mieux de préparer des chandails avec son nom écrit dans le dos puisqu’elle devrait en vendre comme des petits pains chauds.

Attention. Je ne dis pas que Waked se tracera assurément un chemin vers la LNH. Je souligne simplement qu’il est en plein le type de joueur qui fera saliver les partisans de Laval par son style et son charisme.

En rafale

– Je ne suis pas en désaccord, mais… Marc Bergevin a ramassé le meilleur du noyau, selon moi.

– Déjà 29 ans? Bon anniversaire de mariage aux tourtereaux!

– La conjointe et le chien de Ben Scrivens s’ennuient déjà de lui!

PLUS DE NOUVELLES