Le rachat de Karl Alzner, une solution viable pour le Canadien?

Quand Michel Bergeron s’acharne sur quelque chose, il ne lâche pas prise facilement…

Cette saison, ses critiques ciblent régulièrement la brigade défensive du Canadien. Après avoir affirmé qu’il souhaiterait voir les noms de Karl Alzner, Jordie Benn, Jakub Jerabek et David Schlemko au ballottage, le Tigre revient à la charge…

Si perdre ces joueurs au ballottage sans rien recevoir d’intéressant en retour s’avérait saugrenu, un rachat dans le cas de Karl Alzner semble une alternative digne d’intérêt.

Alzner connait beaucoup de difficultés depuis son arrivée avec le CH. Malhabile avec la rondelle, il peine à effectuer des sorties de zones défensives efficaces, en plus d’être erratique dans sa couverture des attaquants adverses, étant victime de son grand manque de vitesse.

Tout ça pour dire que les années passeront, et les performances d’Alzner régresseront. Même si l’arrière semble s’être accoutumé au système de jeu de Claude Julien, démontrant plus de régularité dans son jeu depuis quelques semaines, son lourd contrat deviendra rapidement un boulet pour le Canadien lorsque celui-ci souhaitera effectuer quelques emplettes.

Il serait donc sage dans la situation de Marc Bergevin de tenter de trouver une manière de se débarrasser de Karl Alzner au plus vite. Toutefois, les rachats de contrat devraient toujours être utilisés en dernier recours, puisque les équipes qui s’en prévalent doivent en subir les contrecoups durant de longues années.

Puisqu’il reste quatre saisons au pacte d’Alzner, le Canadien se retrouverait à absorber son contrat sur la masse salariale pour une durée de 8 ans. L’impact salarial du rachat serait notamment difficile à encaisser lors de la saison 2020-2021, lors de laquelle plus de quatre millions serviraient à absorber ce mauvais contrat…

Compte tenu de son expérience et de son leadership, Karl Alzner pourrait facilement trouver preneur si le Canadien acceptait de conserver une minime portion de son salaire. Même s’il n’est pas exactement ce que les dirigeants recherchent chez un défenseur de nos jours, Alzner peut toujours occuper un rôle intéressant au sein d’une dernière paire. Vous n’avez qu’à constater la mise sous-contrat de Dan Girardi par le Lightning pour constater que les qualités de Alzner pourraient être prisées par certaines équipes…

Encore là, une transaction ne devrait être considérée que si le Canadien a besoin de créer de l’espace sous le plafond salarial pour compléter un autre geste.

Hormis Alzner, l’équipe ne dispose pas de valeurs sures sur le flanc gauche. Certes, Victor Mete et Mike Reilly ont démontré un potentiel certain, mais leur offrir des rôles importants dès la prochaine saison pourrait s’avérer un énorme risque.

Espérons que Marc Bergevin trouve une alternative à Alzner le plus rapidement possible…

En Rafale

– C’est bon présage quant à un potentiel contrat si le Canadien en parle, non?

– Une autre blessure pour Brooks Orpik…

– Quel athlète!

PLUS DE NOUVELLES