Le prix que devrait payer Marc Bergevin pour Noah Hanifin

Revenons un brin sur les rumeurs où le nom de Noah Hanifin se retrouve. Ces rumeurs deviennent un tantinet plus intéressantes lorsqu’elles concernent le Canadien de Montréal. Le jeune arrière de 21 ans, qui déborde de talent, se retrouve parmi certaines spéculations. Je ne comprends toutefois pas pourquoi un « buzz » est créé autour d’un joueur qui devrait être le futur des Hurricanes de la Caroline. Mais bon… Elliotte Friedman avance que les Canes tentent de se départir du défenseur. Bref, jouons au jeu.

Combien devrait « débourser » Marc Bergevin afin de décrocher les services du jeune gaucher? Tiens, tiens, c’est exactement ce que recherche le DG et son groupe : un défenseur gaucher qui bouge ses pieds et la rondelle afin d’évoluer à la gauche de Shea Weber. En plus de ça, il n’a que 21 ans, donc ça vaut la peine de penser à inclure des choix au repêchage. Est-ce qu’un gars comme Hanifin vaut le troisième choix au total que détient le Canadien? Une cinquième sélection au total, qui a de l’attitude et qui joue comme un Scott Niedermayer (style similaire), ça doit se payer quelque part.

Dans le cas de Félix Séguin, le premier nom qui est venu en tête au descripteur de TVA Sports demeure Max Pacioretty. Les rumeurs à son sujet coulent à flot également, donc ça devient un calcul mathématique un peu trop facile. Toutefois, en zieutant plus loin et en analysant la transaction de Dougie Hamilton, qui a été obtenu en retour d’un premier choix (15e au total), Séguin donne raison à mon pronostic. Un jeune défenseur de 21 ans, ça se paie ainsi, selon moi… et non contre un joueur qui frôle la trentaine et qui sort d’une campagne laborieuse.

Logiquement, Hanifin se paie avec le choix que détient le Canadien et peut-être d’autre chose impliquée, mais en gros, la valeur de Hanifin ressemble à cela.

En rafale

– S’il te plaît, Marc, ne fait pas une deuxième erreur… après celle impliquant Karl Alzner.

Voilà ce qui « aurait » du sens au sujet de Johnson. 

– Lou Lamoriello sait bien s’entourer, il prépare le futur de la concession.

– Le Canadien sera certes sur la route à la fin du mois de décembre.

– J’adore le rouge! ROCK THE RED!

PLUS DE NOUVELLES