Le président des Sénateurs démissionne et Pierre Dorion signe une prolongation de contrat

Une grosse nouvelle vient de tomber, à Ottawa.

En plein au coeur d’une période extrêmement sombre, alors que les Sénateurs se battent pour une place en séries Rasmus Dahlin, l’organisation a annoncé que le directeur général Pierre Dorion avait reçu un vote de confiance important de la part de ses patrons, signant une prolongation de contrat de trois ans avec son équipe.

Une partie de ce qu’a dit Eugene Melnyk dans son communiqué de presse ressemble BEAUCOUP à ce qui a été dévoilé par les Rangers, hier, alors qu’une reconstruction est clairement sous-entendue.

« L’annonce d’aujourd’hui reflète notre engagement envers le recrutement, le repêchage ainsi que le développement. Ça nécessitera probablement des changements à notre formation. Mais ne vous inquiétez pas, nous allons tolérer la douleur avec un plan bien précis : bâtir une organisation qui gagne – à tous les niveaux – chaque année. »

Lorsqu’on parle de construire la fondation d’une équipe qui a du succès, il est clair qu’il ne s’agit pas du noyau déjà en place.

Il a aussi été annoncé que le président et CEO des Sénateurs, Tom Anselmi, allait quitter toutes ses fonctions.

Pierre LeBrun a d’ailleurs pointé qu’annoncer la prolongation de contrat de Pierre Dorion était une excellente façon de reléguer une nouvelle majeure au deuxième plan. Une belle stratégie qui n’est toutefois pas très subtile.

Y a-t-il un lien à faire entre les deux nouvelles?

Aucune idée…

Une chose est certaine, Pierre Dorion n’a pas pour autant rien à prouver. Il a encore beaucoup de travail sur la planche et devra se mettre au boulot, d’ici la date limite des transactions.

En Rafale

– 24 heures pour l’échanger?

– Même avec l’un des calendriers les plus faciles, le Canadien en arrache.

– Transaction mineure…

– P.K. fait jaser.

PLUS DE NOUVELLES