Le paternel de Jesperi Kotkaniemi a été limogé de ses fonctions

Le paternel de Jesperi Kotkaniemi, Mikael, a été limogé de ses fonctions d’entraîneur-chef du côté du Assat de Pori (SM-liiga). Ça ne va pas bien pour cette équipe actuellement, elle qui n’a que six victoires, dont deux à la régulière, en 20 rencontres. Ce club est au dernier de ce circuit finlandais de 15 formations. Il pilote cette équipe depuis la mi-saison 2017-18, alors qu’il a pris la place de Jyrki Aho. Avant ça, Aho a été entraîneur-chef par intérim afin de couronner la saison 2015-16 lorsque Pekka Rautakallio a été limogé.

Ça fait donc trois entraîneurs de limogés en trois saisons… Incroyable le roulement de personnel derrière le banc de cette formation. Avec le départ de monsieur Kotkaniemi, on peut facilement croire que son fiston ne rentrera pas en Finlande si le Canadien décidait de le retrancher tout bonnement. Son absence a certes fait mal au club qui guidait son papa. Puis, à partir de maintenant, Mike pourra se déplacer vers Montréal afin d’observer KK.

Cette saison, cette concession a déjà renvoyé trois individus, incluant Kotkaniemi. Le directeur sportif et l’entraîneur adjoint ont été limogés au préalable, ce qui indique que quelque chose ne tourne pas rond au sein de cette formation…

Bref, le jeune Kotkaniemi a fort probablement déjà fait une croix sur un retour avec son ancienne équipe. Comment penser qu’il y retournera sans son père derrière le banc? Puis, de toute façon, le plan du Canadien est de conserver ses services pour les 82 rencontres.

En rafale

– Le désavantage du Canadien fonctionne très bien, versus l’avantage numérique.

– Voici les nouveaux partenaires de Max Pacioretty en vue du match contre son ancienne équipe.

– Le deuxième chapitre des Golden Knights n’a pas la même saveur que le premier.

– Ça va vraiment bien pour Daniel Carr.

– Soyez francs, avec Tomas Tatar, qui s’ennuie vraiment de Max Pacioretty?

PLUS DE NOUVELLES