Le pari Semin : si ça ne fonctionne pas, on fait quoi ?

Au cours des dernières années, durant la saison morte, le directeur général des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin, a souvent parié sur des joueurs à bas prix afin de combler un manque de production offensive au sein sa formation.

Il y a eu Colby Armstrong, que l’équipe espérait voir redevenir un joueur de troisième trio efficace, ce qui n’a pas été le cas du tout. Puis il y a eu Daniel Brière, qui s’est révélé être un fiasco, qui n’était pas dans les bonnes grâces de l’entraîneur et qui a été échangé en retour d’un autre pari, Pierre-Alexandre Parenteau. Le pari de Bergevin envers Parenteau a aussi échoué et comme le joueur pour lequel il a été échangé, il ne faisait pas partie des favoris de Michel Therrien.

Cette année, Bergevin a été un peu plus audacieux en misant ses billes sur le Russe Alexander Semin (lui offrant un pacte d’une saison à un salaire très raisonnable de 1,1 million $), un ailier énigmatique reconnu davantage pour son inconstance que pour ses prouesses sur la glace. Si Semin a tout le talent nécessaire pour être une menace envers les gardiens adverses, il peine à aligner les performances honnêtes depuis quelques saisons, ce qui lui a valu un rachat de contrat par les Hurricanes de la Caroline, une équipe déjà démunie sur tous les fronts.

Est-ce que Semin peut en donner pour son argent au D.G. ? C’est une possibilité, mais les chances sont relativement minces. Il est rare qu’un joueur ayant connu un tel déclin redevienne un joueur de premier trio après une disette du genre. On n’a qu’à penser à Scott Gomez pour s’en convaincre.

Si le pari de Bergevin devait échouer, le patron des Canadiens aura une décision à prendre, soit de dénicher un attaquant de premier plan capable de se greffer au groupe des six premiers avants du club et peut-être même d’y rester durant quelques saisons, le temps que la fenêtre de l’équipe reste ouverte vers une conquête de la Coupe Stanley.

Quels joueurs pourraient éventuellement se retrouver sur le marché des transactions d’ici le mois de décembre ? On a lu des rumeurs faisant état de Patrick Kane, scénario qui reste pour l’instant très peu envisageable et surtout douteux.

Eric Staal : Le vétéran joueur de centre sera joueur autonome sans compensation au terme de la prochaine campagne et les Hurricanes sont en reconstruction. Sa a chuté au cours des dernières saisons, mais il demeure un pivot de grande taille de premier trio dans la LNH.

Jiri Hudler : Le joueur d’avant des Flames de Calgary a connu toute une saison l’an dernier et malgré la faible production offensive des Flames, il a fait l’objet de plusieurs rumeurs de transaction au cours de l’été. S’il s’avère que les Flames n’étaient qu’un feu de paille en 2014-15, une équipe en reconstruction qui voit passer un incident de parcours dans son plan, le vétéran Hudler pourrait bien servir d’appât pour obtenir quelques pièces clés à l’avenir de la troupe de Bob Hartley.

Rick Nash : Le vétéran ailier a été mentionné dans quelques rumeurs par le passé et les Rangers misent de plus en plus sur la jeunesse à l’attaque. L’ancien des Blue Jackets coûte 7,8 millions $ sur la massa salariale pour encore trois saisons et il est candidat à connaître un déclin de production. Est-ce que Nash pourrait quitter New York ? Il possède une clause lui permettant de dicter sa destination, ce qui complique la tâche.

David Backes : Le capitaine des Blues en est à la dernière année de son contrat et il n’est pas hors de question que ce dernier en soit à la croisée des chemins avec St. Louis. Il constituerait une prise de choix, lui qui apporterait un élément de robustesse à la troupe de Michel Therrien.

Jaromir Jagr : Non, ça ne va pas recommencer ???

David Perron : Les Penguins ont un surplus au niveau de l’attaque et surtout de la masse salariale et Perron est un candidat à se faire devancer par une paire de joueurs parmi Dupuis, Bennett, Bonino, Kunitz ou Plotnikov au sein du top six de l’équipe avec les Crosby, Malkin, Kessel et Hornqvist. Est-ce que Perron est un ailier de premier plan ? Non, mais il complèterait probablement mieux le top six du CH que ne le feront les Smith-Pelly, Kassian ou Eller. Il ne coûterait pas les yeux de la tête et le risque est faible, lui qui sera joueur autonome l’été prochain.

 

En rafale

– Phil Kessel n’a pas chômé cet été, lui qui a perdu 13 livres et qui s’est entraîné sous l’égide de Gary Roberts. LIEN

– Le gardien de but Mike Condon, qui occupe techniquement le rôle de troisième portier dans la hiérarchie du CH, a reçu ses nouvelles jambières.

– Excellente réflexion d’Andrew Berkshire au sujet du leadership de Daniel Alfredsson.

– Foi de Mark Waightman, président des Alouettes de Montréal, le quart-arrière Tim Tebow, qui a été libéré par les Eagles de Philadelphie dans la NFL, n’est pas dans les plans immédiats de l’équipe. Les Alouettes ont les droits de négociation sur Tebow dans la LCF.

– Après l’interdiction de s’afficher aux couleurs de l’équipe adverse dans l’aréna de l’équip, la direction du Lightning de Tampa Bay n’y va pas de main morte avec sa clientèle, alors que les gens qui achètent des billets de saison ont été avisés qu’ils seront surveillés de près et que des sanctions pourraient survenir envers les gens qui revendent trop de billets. LIEN

– Carey Price ne fait pas l’unanimité qu’à Montréal, alors que deux des meilleurs gardiens de la LNH, Tuukka Rask et Henrik Lundqvist, ont choisi le cerbère du Tricolore pour gagner le trophée Vézina au terme de la campagne à venir.

– Parlant de Price, il a profité de la fête du travail pour prendre du bon temps et pour « naviguer » avec sa conjointe, Angela.

– C’est l’excellente Marie-Philip Poulin qui agira à titre d’ambassadrice pour Nike.

– Selon Guy Carbonneau, qui s’est entretenu avec Jean-Charles Lajoie sur les ondes du 91,9 sports, c’est Max Pacioretty qui se retrouve au sommet de la liste des candidats pour être le prochain capitaine des Canadiens de Montréal.

 

– D’ailleurs, Loto-Québec donne aussi Max Pacioretty comme grand favori devant P.K. Subban dans un pari de Mise-O-Jeu. LIEN

– La saga Patrick Kane se poursuit. S’il est coupable d’une infraction, la LNH pourrait sévir à son endroit, le cas échéant, la LNH n’y pourra rien.

– Par ailleurs, le Grand jury est en mode attente puisque des pourparlers auraient lieu entre les avocats de Kane et la contrepartie dans le but d’en venir à une entente hors cour. LIEN

– L’ancien de la LNH Mikael Nylander, dont le fils William fait partie de l’organisation des Maple Leafs et dont l’autre fils, Alexander, s’est joint aux Steelheads de Mississauga dans la OHL, a décidé de déménager lui aussi dans la Grande région de Toronto là où il agira à titre d’assistant à l’entraîneur des Steelheads.

– C’est le directeur général des Oilers d’Edmonton, Petre Chiarelli, qui sera à la tête de l’équipe américaine des jeunes étoiles (U23) en vue de la Coupe du monde de hockey de 2016.

 

PLUS DE NOUVELLES