Le mythe ridicule voulant que Subban soit « mauvais défensivement »

Décidément, il faudra que tout le monde s’entende sur le rôle du défenseur au hockey. Ce n’est pas normal qu’autant de pseudo-analystes sur la toile se soient indignés des nominations de Doughty, Subban et Karlsson au trophée Norris.

Leur argument de prédilection ?

Ils sont mauvais défensivement.

Mauvais défensivement… Ah, oui ? Explique…

Suffit de consulter le nombre de revirements. Regarde. On retrouve Subban en haut de la colonne.

Effectivement. Regardez-moi cette kyrielle de joueurs merdiques. Une chance qu’ils ont du cœur, car ce n’est certainement pas leur talent qui leur a ouvert les portes de la LNH. Mais quel malheur ont-ils pu faire subir à leur équipe…

Non, mais sans blague, il faut vraiment être déconnecté de la réalité pour baser une analyse sur les revirements. Le recensement de cette donnée diffère subjectivement d’un statisticien à un autre. Il n’y a aucun standard, aucune constante préétablie pour définir exactement ce qu’est un revirement et ce qui ne l’est pas pour procéder au comptage. On doit plutôt percevoir ce tableau comme une liste des joueurs qui ont hérité le plus souvent de la rondelle durant la saison. Et Dieu sait que les meilleurs joueurs veulent le caoutchouc sur leur lame, demandent à ce qu’ils aient le caoutchouc sur leur lame et finissent évidemment par avoir le caoutchouc sur leur lame.

Curieusement, ce reproche de carences défensives est souvent destiné aux défenseurs avec un bon flair offensif et qui mettent à profit ce même flair en prenant des risques calculés, soit en montant la rondelle ou en tentant quelques folies en territoire offensif. Bref, en jouant les probabilités offensives.

C’est comme s’il fallait reprocher à ces joueurs d’être naturellement doués. On leur demande de rester sagement campé derrière le jeu. Ils ne doivent jamais, au grand jamais prendre un risque qui pourrait coûter cher à leur équipe. Ça non ! Même si au bout du compte, l’équipe en tire plus de bénéfices que l’inverse. On parle d’un D-É-F-E-N-S-E-U-R, voyons ! Par définition, c’est supposé D-É-F-E-N-D-R-E.

Et si on vous disait, ô grands détracteurs de Subban, Karlsson, Doughty et tout ce qui s’aventure trop loin dans l’autre moitié de glace, que défendre, à la base, c’était mauvais signe ? Que l’équipe avait plus de chances de marquer et de ne pas se faire marquer en s’installant en territoire offensif ? Que la seule chose qu’une équipe peut espérer sans la rondelle, c’est brûler de l’énergie et se faire compter un but ? Et si le défenseur que vous dites « mauvais défensivement » ne passait que 20% du temps à défendre dans son territoire, alors que votre « machine à brandir le bout du bâton et bloquer des tirs » défendait 80% du temps, elle ? Lequel des deux serait le plus efficace à son équipe ?

« We had a player that was supposed to be a great, shut-down defenseman. He was supposedly the be-all, end-all of defensemen. But when you did a 10-game analysis of him, you found out he was defending all the time because he can’t move the puck.

« Then we had another guy, who supposedly couldn’t defend a lick. Well, he was defending only 20 percent of the time because he’s making good plays out of our end. He may not be the strongest defender, but he’s only doing it 20 percent of the time. So the equation works out better the other way. I ended up trading the other defenseman. » – Dave Tippett

Certains veulent même scinder le Norris en deux : un trophée pour les défenseurs offensifs et un autre pour les défenseurs défensifs.

C’est quoi, au juste, un défenseur défensif ?

La plupart du temps, c’est un défenseur qui n’a que très peu de talent offensif ce qui le limite à n’être bon qu’à défendre dans sa zone. C’est donc un défenseur ordinaire qui, généralement, nuit à son équipe.

Détrompez-vous, Marc Methot, Marc-Édouard Vlasic et Nicklas Hjalmarsson – pour ne nommer que ceux-là – ne sont pas des magiciens avec la rondelle, mais ils effectuent une meilleure lecture du jeu que le ¾ des arrières du circuit. Donc oui, à défaut d’être des défenseurs offensifs, ils sont bel et bien talentueux, eux. Mais ne me dites pas que Rob Scuderi est une machine, que Brooks Orpik est « solide », que Douglas Murray est important parce qu’il balaie le devant du filet ou que Josh Gorges est un défenseur de calibre top-4 !

Et puis j’aimerais bien savoir sur quoi se basent les détracteurs de Subban pour dire qu’il est « à risque » ou mauvais défensivement, outre les revirements. À en croire le diagramme ci-dessous, c’est le calme plat dans le territoire du CH quand Subban est sur la glace. Et à l’autre bout, il en fait voir de toutes les couleurs à l’opposition.

Karlsson, lui ? À vous de voir.

Notez également que sans Subban sur la glace, le Canadien voit 45.86% des chances de marquer aller contre lui. Avec Subban ? Près de 50% des occasions aller en sa faveur. Match après match, le 76 a pourtant la mission de contenir les meilleurs éléments adverses…

Subban est non seulement rapide et talentueux, il est fort comme un boeuf; intraitable le long des rampes ainsi que devant le filet. Karlsson, lui, est pratiquement impossible à déjouer à 1 contre 1 tant il est rapide sur patins. Pour Doughty, c’est à peine si les attaquants adverses peuvent le confronter dans son territoire tant il est efficace en sortie de zone et en récupération de rondelle.

Subban mérite le Norris. Karlsson aussi, tout comme Doughty.

Heureusement, ils ne sont pas des défenseurs défensifs.

En rafale
– Le pauvre Jim Rutherford ne s’aide pas vraiment…

Mauvaise gestion des joueurs vedettes…

– Andrei Markov prend-il une médication pour soulager la douleur?

Ça expliquerait sa baisse de régime…

– Un match de baseball professionnel fermé au public?

– Max Pacioretty est déchaîné. Eh boy! 

https://www.youtube.com/watch?v=z0nfCqvPWE4

– Le Championnat du monde sera quand même intéressant à suivre, cette année! LIEN

Ça commence en fin de semaine, sur RDS.

– Deux possibilités d’horaire pour la 2e ronde du Canadien: LIEN

Encore un match à 18h00 un dimanche! 

– P.K. Subban finit au 3e rang de ce classement des joueurs les plus détestés… Zach Rinaldo n’y figure même pas! LIEN

– Bonne décision!

Les Wings ont soudainement moins de punch pour le match #7…

– Le CH était intéressé à un joueur de la KHL, mais il semble que Chicago ait remporté le derby.

– Oyoyoyoyoye! Stéphane Robidas ne mâche pas ses mots!

– Rappelons que l’Impact joue demain (avec son gardien allemand).

– Petit beef de réseaux sociaux entre les Capitals et les Rangers. LIEN

Habs Eye On The Prize analyse la saison des Buldogs. LIEN

 

PLUS DE NOUVELLES