Le Lightning de Tampa Bay n’a qu’une faiblesse

Ce qui devait arriver arriva : le Lightning s’est imposé devant les Bruins de Boston en cinq petites parties, mettant fin à une série remplie d’émotions.

Les Bruins se sont battus honorablement, mais au final, le Lightning était tout simplement trop fort. Cette année, l’attaque de Bruce Cassidy dépendait trop du support de l’un des meilleurs trios du circuit, formé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak. Une fois ce trio neutralisé, les Bruins n’avaient plus les munitions offensives pour abattre le Lightning…

C’est tout le contraire chez les Bolts, qui misent sur trois trios capables d’amasser des points. En fait, presque tout est parfait chez le Lightning, qui se distingue par la présence d’un des meilleurs gardiens du circuit et d’une brigade défensive mobile et efficace. Présentement, le seul volet du jeu dans lequel l’équipe doit s’améliorer, c’est le désavantage numérique.

Le Lightning de Tampa Bay a clos la campagne au 28ième rang du circuit à court d’un homme, affichant une efficacité de 76,1%. Cette faiblesse s’est même détériorée en séries éliminatoires, alors que l’efficacité de l’équipe à ce chaitre a chuté à 74,2%.

Jon Cooper doit absolument tenter de rectifier le tir puisque le Lightning fera assurément face à une équipe dominante en supériorité numérique. Les Capitals de Washington sont impériaux dans ce secteur du jeu en séries, affichant une efficacité remarquable de 31,7%…

Ce ne serait pas plus facile contre les Penguins, qui ont dominé le circuit cette saison en avantage numérique, marquant lors de 26,2% des occasions.

La situation est d’autant plus critique lorsque l’on constate que le Lightning est l’équipe qui a accumulé le plus de minutes de punitions lors des présentes séries. Il faut dire qu’une série contre les Bruins de Boston, une équipe qui joue à la limite des règles, affecte grandement la discipline des équipes adverses…

Espérons seulement que les arbitres ne rangent pas leur sifflet lors de cette finale de l’Est, puisque cela pourrait grandement favoriser le Lightning…

En Rafale

– P.K. l’a promis, mais ça ne sera pas facile…

– Brad Marchand a avoué que son équipe n’était pas de taille.

– Les Warriors sont trop forts.

– Ryan Callahan et Brad Marchand ne deviendront jamais de grands amis…

– On ne souhaiterait pas cela à son pire ennemi…

PLUS DE NOUVELLES