Le grand respect de Claude Julien envers Charles Hudon

Le petit Hudon est tout un gamer et sa hargne au travail font de lui l’un des membres importants de ce groupe de joueurs. Tout comme Brendan Gallagher, Andrew Shaw, Phillip Danault et Paul Byron, il figure parmi les joueurs qui détestent perdre et qui souhaitent gagner plus que quiconque au sein de cette « pauvre » équipe.

Samedi, contre le Lightning, Hudon a renoué avec l’action à la suite d’une blessure à la main, qui lui a fait rater quatre rencontres. Avant de s’absenter, Kid Hudon avait récolté deux mentions d’aide en quatre matchs. À son retour, il a amassé deux aides, dans un revers en fusillade du Canadien. Deux mentions d’aide en seulement 11 minutes d’utilisation. On y est allé avec prudence, j’imagine.

Cela dit, il a été fumant lors du troisième tiers et son entraîneur a été TRÈS impressionné par ses prouesses, mais surtout, par le caractère du Québécois. Après une chute où Jake Dotchin est tombé sur sa jambe, Hudon éprouvait de la difficulté à se déplacer, mais il a décidé de poursuivre la rencontre. Il était loin d’être à 100%, mais il ne voulait pas quitter la joute.

« C’est ce que vous aimez voir de vos joueurs. Les gars qui bûchent pour faire partie de la solution! » – Julien

La main de Hudon n’est peut-être pas encore à 100%, mais il est en mesure de bien manier son bâton malgré cela. Hudon n’était pas content de perdre, mais dans les circonstances, un banc raccourci et l’équipe qu’il affrontait, il est content d’avoir raflé un point.

Hudon fait partie de la solution pour le futur. Voilà!

En rafale

– André Tourigny l’a toujours dit : Sven Andrighetto a beaucoup de caractère.

– Un 10 mars très marquant au niveau de la Ligue nationale.

– Celui qui gère le compte Twitter des Canes est un gars assez comique.

– Connor McDavid n’est certes pas le problème des Oilers d’Edmonton.

PLUS DE NOUVELLES