Le grand coeur de Marc Bergevin

Il y a tellement de podcasts et de radios Web qu’il est parfois difficile de tout entendre… De tout écouter.

La gang d’HabsolumentFan a donc réalisé une petite trouvaille sur le Web hier. Le passage de Chantal Machabée au podcast Drette su’l tape (animé par David Beaucage) en avril 2017 a refait surface et une histoire impliquant Marc Bergevin attire notre attention.

Chantal Machabée avait profité de ce 90 minutes on air pour parler d’elle, elle qui doit généralement parler des autres (lire ici du Canadien de Montréal) lors de ses passages au micro.

Vers la fin de son entretien avec David Beaucage, elle a raconté une histoire personnelle impliquant le DG du Canadien. C’était la première fois qu’elle acceptait de parler de ça…

Voici l’histoire en question, racontée par Chantal Machabée… Une histoire qui nous fait découvrir une toute autre facette de Marc Bergevin et du Canadien de Montréal :

« On peut critiquer cette équipe-là pour toutes sortes de raisons, mais au niveau administratif, au niveau personnel, c’est une équipe de première classe. Ils sont extraordinaires. Un moment donné, je suis à Columbus et ma mère est à l’hôpital, elle est aux soins intensifs. On ne sait pas si elle va passer la nuit puisqu’une opération qu’elle vient d’avoir a mal tourné. Ma soeur m’appelle. Je suis dans le corridor, c’est juste avant le match puis je pleure ma vie.. Je suis à Columbus, je suis loin et je ne peux pas être là. C’est soudain. C’est une opération qu’elle avait déjà eu mais celle-là, elle tourne mal et là on ne sait pas. Marc Bergevin vient me voir et me demande ce que j’ai. Je lui dis que ma mère est entre la vie et la mort et que je me sens tellement loin. Il me demande je m’en retourne quand. Je lui réponds que je serai à Montréal demain après-midi parce que nous, on ne voyage pas avec l’équipe. J’avais un vol (commercial) le lendemain, qui n’était pas un vol direct en plus. Bergevin m’a dit que ça ne marchait pas, qu’il fallait que je sois avec ma mère. « Va à l’hôtel et va chercher tes choses, fais ton checkout et tu vas t’en venir avec nous autres dans l’avion. Ce soir à minuit tu vas être au chevet de ta mère. » Alors Marc Bergevin m’a ramenée avec l’équipe pour que je puisse être avec ma mère. Je suis partie de l’aéroport, j’avais une voiture là et je suis allée directement à l’hôpital. Ça, je ne l’oublierai jamais. C’est le directeur général d’une équipe professionnelle, là. Il me voyait en larmes, lui, il a perdu sa mère quand il était jeune et ça l’a énormément marqué. Il la pleure encore sa maman. Quand il a su que ma mère, on savait pas si elle était pour passer la nuit, ça l’a atteint beaucoup, ça l’a affecté. Ça, tu vois, c’est la première fois que j’en parle. Mais ça, c’était extraordinaire et c’est ça, le Canadien de Montréal. »

Au final, la mère de Chantal Machabée s’en est sortie, mais ça n’enlève rien au superbe geste de Marc Bergevin.

Plusieurs personnes croient que le Canadien perçoit les journalistes comme des ennemis de l’organisation, mais ce n’est pas le cas. Du moins, ce n’est pas le cas avec tous les journalistes.

Marc Bergevin a beau être dur avec certains de ses joueurs et avec certains de ses homologues, il demeure un gars qui a les valeurs à la bonne place. Tant mieux!

En rafale

– Impact 2018 : Résumé du mercato d’été!

– Surprise! Jimmy Briand évoluera encore en ligue 1 française. #Girondins #Bordeaux

– Mark Stone ne veut pas nécessairement quitter Ottawa. Du moins, pas publiquement et officiellement…

– J’ai comme l’impression qu’il percera le top 10 sous peu, lui…

Hlinka – Gretzky : Le Canada et les États-Unis ont rendez-vous en demi-finale.

PLUS DE NOUVELLES