Le futur des Sharks pourrait-il être déposé sur les épaules de John Tavares?

Je me souviens très bien des belles années de Sharks. Si je parle au passé, c’est bien que parce que cette période a été révolue. De 2004 à 2016, l’équipe californienne a connu plusieurs excellentes saisons, remportant le championnat de la Division Pacifique à 5 reprises, le Trophée des Présidents en 2009 ainsi que deux premières places de la Conférence de L’Ouest.

Les séries de 2016 représentaient selon plusieurs la dernière chance de l’équipe de mettre la main sur la Coupe Stanley. Alors qu’ils se sont inclinés en finale contre les Penguins, les espoirs de ce noyau venaient de s’envoler.

Depuis, Patrick Marleau a quitté pour Toronto… Joe Thornton l’a presque suivi… Joe Pavelski a connu une baisse de régime incroyable et Brent Burns ne produit plus autant qu’avant.

Il devient très clair que le futur de l’équipe doit dorénavant être forgé avec une nouvelle vision. Joonas Donskoi, Tomas Hertl, Timo Meier et Chris Tierney ont pris les rênes de l’équipe et il faut absolument aborder dans ce sens.

Figurez-vous qu’une des meilleures solutions (radicales) serait sans l’ombre d’un doute l’embauche de John Tavares.

Le nom de l’équipe apparaît assez fréquemment au sein de la machine de rumeurs concernant l’attaquant des Islanders…

On discute même de l’impact qu’il pourrait avoir sur la stratégie des Sharks (et d’autres équipes) à la date limite des transactions. Certaines d’entre elles pourraient avoir peur de dépenser, seulement pour être certaines de pouvoir être all-in pour le #91.

On parlerait d’un remplaçant de taille pour Joe Thornton… Il est évidemment plus jeune et dans son «prime», mais demandera de gros dollars. Ce qui ne devrait pas être un problème vu les 20 millions de dollars de manœuvre que possèderont les Sharks au mois de juillet.

Certains n’y croient pas, en analysant plus en détail la composition de la masse salariale de l’équipe…

Mais lorsqu’on parle de ce calibre, il est très facile de faire de la place.

TOUTEFOIS, on se DOIT de préciser que tout ce dossier n’est qu’encore au stade des spéculations. Des rumeurs sont lancées par ci et par là, mais plutôt sous le format d’idées.

Aucun insider n’a voulu s’avancer dans cette direction, jusqu’à maintenant…

En Rafale

– Transaction mineure… Zac Leslie s’en va à Vegas.

– Un nouvel essai à Laval.

– L’attaquant des Voltigeurs a inscrit sept points en 3 matchs.

 

 

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES