Le faux Gaston Therrien est pratiquement aussi bon que le vrai

Le Bye-Bye. Année après année, on se demande jusqu’où les auteurs iront. Simon-Olivier Fecteau, que j’adore, était encore responsable du contenu et le produit rendu a été excellent. De Salvail, à Trump, à Passe-Partout, jusqu’à la Chambre Froide et Renaud Lavoie. La brochette de comédiens, dont Marc Labrèche, Anne Dorval, Patrice L’Écuyer, Véronique Claveau et Pierre Brassard, a été tout simplement magistrale.

Lors du segment de la Chambre Froide, Véronique Claveau joue le rôle de Chantal Machabée et disons que sa prestation a été réussie. Sur le (faux) plateau, Mario Tremblay, Guy Carbonneau, Gilbert Delorme et Gaston Therrien s’y retrouvent. Évidemment, c’était des comédiens qui jouaient leur rôle.

Marc Labrèche, dans le rôle du Bleuet bionique, parle de Jonathan Drouin et des buts ou commotion cérébrale qu’il fera en français. Guy Carbonneau n’a aucun sourire au visage. Gilbert Delorme, joué par Patrice L’Écuyer, parle exactement comme lui. Et Pierre Brassard, dans le rôle de Gaston Therrien, remplit parfaitement la quatrième chaise.

Marc Bergevin a coûté peut-être 1, 2, 3, 5 ou 13 coupes Stanley au Canadien. – Le faux Therrien

À noter que la vraie Chantal a adoré, elle qui est très ouverte d’esprit!

Les comédiens se sont également moqués de Renaud Lavoie, à la 30e minute du spectacle, où Patrice L’Écuyer s’occupe du rôle.

« Mes informateurs me confirment ce matin… Toujours selon mes informateurs… » – Le faux Renaud

Si vous ne l’avez toujours pas écouté, c’est le moment de le faire avec le lien YouTube attaché à ce texte.

En rafale

– Un but et un panier en même temps. Qui peut réaliser cette manœuvre?

– Même Michel Bergeron ne déforme pas les noms autant que cela!

– Un excellent texte au sujet du « manque » d’étoffe de Claude Julien.

Ben là, j’espère!

– Ça, c’est mon premier « LOL » de l’année!

PLUS DE NOUVELLES