Le derby Mike Reilly à suivre du coin de l’oeil | Les Penguins à vendre | Processus d’expansion déclenché par les gouverneurs?

Dans le même style que Kevin Hayes l’an passé, le défenseur issu des rangs universitaires Mike Reilly testera le marché des agents libres. Reilly est un choix de 4e ronde des Blue Jackets de Columbus repêché en 2011.

Selon le règlement prévu par la convention collective, une équipe détient une fenêtre exclusive de 30 jours pour mettre sous contrat un espoir quittant la NCAA pour s’amener chez les professionnels. Si les deux clans ne parviennent pas à une entente au terme de ce délai, le joueur en question accède à l’autonomie complète.

Selon ce que rapporte Elliotte Friedman, huit équipes seraient dans la course pour les services de Reilly. Le journaliste croit que Chicago, Minnesota, New York, Los Angeles et possiblement Pittsburgh sont à suivre dans le dossier, ce qui nous laisse trois équipes mystère.

Rarement on observe autant d’intérêt à l’égard d’un choix de 4e ronde, mais le cas du jeune défenseur est unique. L’année de son repêchage, Reilly faisait osciller la balance approximativement à 150 livres et était perçu comme un choix très risqué, malgré sa belle explosion en possession de la rondelle.

Reilly a connu une période de croissance tardive, si bien qu’il pèse maintenant 182 livres, en plus de mesurer 6’1. Aidé par de meilleures capacités athlétiques, il a pu faire valoir l’étendue de ses talents et a été dominant lors de ses deux dernières saisons à l’université du Minnesota, inscrivant 75 points en 80 matchs. Ces exploits lui ont valu une invitation des États-Unis au Championnat du monde à Prague, où il a très bien fait en se taillant une place parmi les défenseurs réguliers.

Les défenseurs pouvant bouger la rondelle efficacement sont plutôt rares sur le marché, car les équipes ne veulent plus s’en départir. Il n’a rien de plus normal que de voir un défenseur doué ne coûtant à peu près rien générer autant d’intérêt. Reilly a disputé trois saisons face à de jeunes adultes (universitaires) et ses performances au championnat mondial laissent croire qu’il est prêt à faire le saut dans la grande ligue.

On peut difficilement penser que Bergevin ne suit pas ce dossier. Markov vieillit, Emelin est un point d’interrogation, on ne sait plus trop à quoi s’attendre de Tinordi et Mac Bennett demeure à des années-lumière de la LNH. Le grand manitou du CH ne dirait certainement pas non à une injection de talent et de profondeur sur son flanc gauche. Il ne cesse de le répéter: des défenseurs, il n’en aura jamais assez…

Des pivots doux comme du beurre, un tir puissant et une vision au-dessus de la moyenne, c’est ce que peut offrir Mike Reilly à une équipe de la LNH. Reste à savoir qui remportera le derby. Les villes de New York et Chicago partent souvent avec une longueur d’avance dans ce genre de courses…

En rafale
– Kris Vertseeg compare l’accomplissement de devenir un père à celui de gagner la Coupe Stanley. LIEN

– Martin St-Louis pourrait-il aider les Devils? LIEN

Encore la tradition de recycler les vétérans sur la pente descendante…

– Peter Chiarelli veut gagner à Edmonton. Il est prêt à échanger des choix de repêchage pour améliorer son club à court terme. LIEN

– Gaston Therrien fait erreur: Ryan Callahan jouait avec le Lightning l’an dernier. LIEN

Cela dit, l’erreur est humaine!

– Mario Lemieux et Ron Burkle voudraient vendre les Penguins de Pittsburgh! LIEN

Même s’ils vendent la franchise, Lemieux et Burkle voudraient garder un rôle dans le comité exécutif. Lemieux tient particulièrement à maintenir une emprise décisionnelle.

À noter que diverses rumeurs parlent d’un conflit entre Burkle et Lemieux, qui ne seraient pas sur la même longueur d’ondes.

– Bettman évoque pour la 1re fois la possibilité d’un processus d’expansion amorcé par les gouverneurs.

– Brandon London tire sa révérence. LIEN #Alouettes

– Gary Bettman nie les rumeurs de déménagement du columnist de Forbes.

– Un plafond salarial à 71.5 millions? Ce n’est pas si sûr.

– Gary Bettman n’aime clairement pas le système des compensations, lui non plus!

PLUS DE NOUVELLES