Le coup de patin de Jeff Skinner : un produit du patinage artistique

Je devais prendre congé. Mais lorsqu’un sujet m’interpelle, que voulez-vous. Je me dois d’en parler.

J’écoutais une joute très intéressante entre les Hurricanes et les Jets, et au courant de l’intermission, j’ai été surpris d’apprendre que l’attaquant Jeff Skinner avait grandi sur deux patinoires très différentes… Perso, je ne le savais pas!

Évidemment, il joue au hockey depuis sa plus tendre enfance. Toutefois, il a également pratiqué le patinage artistique jusqu’à l’âge de 13 ans. Impressionnant, non? C’est connu, mais personne n’en parle réellement.

On y explique dans le segment que c’est là qu’il a appris à être fort et agile, sur ses patins.

Sa stature et son équilibre étaient primordiaux, avec des patins à dents, et il bénéficie encore aujourd’hui de cet aspect du sport. Un peu comme Brendan Gallagher, Skinner surprend très souvent en étant en mesure de demeurer debout sur ses patins, dans des situations quelque peu difficiles.

C’est l’une des premières fois qu’on entend parler d’un joueur de hockey professionnel qui a précédemment pris des cours de patinage artistique… Mais il est impossible de nier les bénéfices de le faire. Plusieurs qualités primordiales peuvent y être acquises.

Patrick Chan lui-même a félicité l’ailier gauche de 25 ans pour sa technique.

L’intervieweur a mentionné que convaincre Skinner de faire un double-axel pour la caméra fut l’une des tâches les plus difficiles de sa carrière.

Le #53 a avoué avoir été agacé plus d’une fois par ses adversaires, en raison de son passe-temps, mais qu’ils arrêtaient de parler lorsqu’il commençait à jouer au hockey.

Sa vitesse, il ne l’a pas acquis du voisin…

En 2004, aux Championnats canadiens juniors, Skinner avait monté sur la troisième marche du podium et mis la main sur la médaille de bronze.

Belle histoire, pour ceux qui n’étaient pas au courant!

En Rafale

– Malgré un différentiel incroyable…

– Top 28 des espoirs du Canadien… Selon Mitch Brown! [HabsolumentFan]

– L’Impact s’est incliné, lors de son match d’ouverture, malgré un bel effort en fin de match.

– Noah Juulsen dégage l’optimisme.

PLUS DE NOUVELLES