Le CH signe une victoire peu convaincante contre une équipe qui «tank» clairement

Faible de six défaites consécutives, le Canadien était enfin de retour au Centre Bell, devant ses partisans, et affrontait une équipe franchement ravagée. Il s’agissait d’une joute qui s’apparente à celles disputées en présaison.

Les Wolfpacks de Hartford étaient sur la patinoire, pas les Rangers.

Si la blessure qu’a subie Carey Price était une assez mauvaise nouvelle pour un Tricolore qui tente de montrer des signes de vie et de rebondir après une mauvaise séquence, l’absence d’Henrik Lundqvist, Kevin Shattenkirk, Ryan McDonagh, Chris Kreider, Michael Grabner et Rick Nash a dû soulager quelque peu un Claude Julien qui est très à pic, ces temps-ci.

Il fallait bien une équipe mal nantie pour signer une victoire… Après avoir échoué lamentablement, en Arizona…

Parce que pour être franc, les Blueshirts n’essayaient même pas.

Au final, le Canadien aura tout de même offert une belle performance ainsi qu’un effort respectable, ce dernier ne pouvant pas être justifié par les nombreux absents, chez les Rangers. Il y avait un contraste évident d’énergie, sur la patinoire.

Antti Niemi a presque signé un jeu blanc, qui aurait été son premier depuis le 22 novembre 2015, mais se l’est fait volé en fin de troisième. Néanmoins, il a stoppé 31 des 32 rondelles dirigées vers lui.

Tomas Plekanec, Jeff Petry et Phillip Danault (filet désert) ont inscrit leur nom à la feuille de pointage, pour les locaux.

Victoire de 3 à 1.

Les fleurs

– Noah Juulsen, qui a été utilisé sur la deuxième paire de l’équipe, a bien fait. Il n’avait pas l’air hors de son élément, ne s’est pas mis dans le trouble et a bien paru, considérant son expérience limitée chez les professionnels. Il a joué plus de 17 minutes, ce soir.

– Le jeune gardien des Rangers, Alexandar Georgiev, a vécu le cauchemar de n’importe quel gardien : accorder son premier but à Tomas Plekanec.

– Jeff Petry, lui, s’est porté à l’attaque et inscrit son dixième but de la saison. Ça, c’est plus que Milan Lucic.

– Charles Hudon a connu un bon match. Il s’en va dans la bonne direction.

– Comme mentionné en préambule, le Canadien a offert un effort respectable. On dirait même que certaines chimies sont en train de se travailler.

Les pots

– Évidemment, les Rangers n’ont offert aucun effort… Alors la victoire devient un peu moins gratifiante (mais pas l’effort du CH). Surtout puisqu’à part le but dans un filet désert de Danault, le Canadien a gagné 2 à 1. Par un seul but.

Mais bon. On va la prendre quand même, cette victoire.

– Le Canadien a été très indiscipliné, avec quatre pénalités. Heureusement, les Rangers n’en ont profité qu’une seule fois et ont eux-mêmes été indisciplinés.

– Mais justement. Les Rangers ont écopé de cinq pénalités, mais les hommes de Claude Julien n’ont jamais réussi à inscrire un but avec l’avantage d’un homme.

– 20 revirements au courant d’un match, c’est beaucoup.

– Le salaire de 4.625 millions de dollars de Karl Alzner a été le moins utilisé, chez les défenseurs.

– Et puis le Canadien a encore une fois manqué de rigueur, en fin de rencontre…

PLUS DE NOUVELLES