Le casse-tête de Marc Bergevin | DLR et DSP ont-ils des postes assurés?

Subtilement, l’acquisition d’Alexander Semin influencera directement les décisions de Marc Bergevin au prochain camp d’entrainement.

Plus tôt ce matin, il a été mentionné que six ailiers droits sont sous contrat avec le grand club, alors que seulement trois ailiers gauches (DLR a un poste à perdre, et non à gagner) ont de l’expérience dans la ligue nationale.  Ça nous laisse une place vacante dans l’alignement, celle jadis comblée par Brandon Prust sur la 3e unité.

Reste à savoir si les postes de Jacob de la Rose et Devante Smith-Pelly, qui ont été utilisés régulièrement en séries, sont assurés. Parions que la direction du CH n’a pas jeté l’éponge dans le cas de DSP: un attaquant lourd avec un patin décent pouvant finir les jeux lorsqu’il se stationne dans l’enclave. On veut justifier la transaction impliquant Sekac et, surtout, ne pas ralentir son développement. Smith-Pelly est admissible au ballotage l’an prochain, l’envoyer dans les mineures n’est pas une option.

Bref, le personnel sera de toute évidence borné à donner des minutes au gros gaillard. Il pourrait donc transférer Weise au flanc gauche pour lui faire une niche sur la quatrième ligne.

Pour ce qui est de Jacob de la Rose, la donne est différente puisqu’il sera exempté du ballotage pour une durée de deux ans ou de 115 matchs. Le Suédois (qui n’a que 19 ans, rappelons-le) a charmé par la maturité de son jeu, mais, jusqu’à maintenant, il n’a dominé ni la LAH, ni la LNH. Son utilité risque d’être limitée si ses meilleures armes résident dans le jeu sans la rondelle et c’est en étant employé à toutes les sauces  – offensives comme défensives –  à St. John’s qu’il gagnera la confiance et les habiletés nécessaires pour se montrer plus incisif en possession du disque. Soit, la défensive gagne des championnats, mais il faut aussi comprendre que la défensive consiste en partie à acculer l’adversaire dans sa zone, donc à ne pas défendre. Un entraineur doit rester vigilant et ne pas se laisser méduser par des replis défensifs tape-à-l’oeil.

Ne pas donner tout cuit dans le bec à DLR donnerait une ultime et dernière chance aux rapides Michael Bournival et Christian Thomas – qui préconisent un jeu nord-sud simple comme bonjour – de se tailler une place.  Bergevin se tue à répéter que les jeunes choisissent pour lui. Dans cette optique, Bournival, Thomas et DLR ont théoriquement tous les trois une emprise décisionnelle. Sans oublier Charles Hudon, Sven Andrighetto, Nikita Scherbak, Daniel Carr et cie.

Une jeunesse entreprenante pourrait donc forcer le DG du Tricolore à bouger pour résoudre ce casse-tête et respecter le concept sain de méritocratie.

Bien entendu, encore faut-il que l’un d’entre eux soit indéniablement prêt.

En rafale
– Voilà une signature qui pourrait rapporter à long terme.

– Antoine Vermette traîne la Coupe Stanley à St Agapit.

– Galchenyuk terrorise un jeune gardien!

– Possibilité de duo intéressant chez l’Impact.

– Galchenyuk partage ses endroits favoris sur la route: LIEN

– Lou Lamoriello remercie les partisans du New Jersey en achetant une page de publicité dans les journaux locaux. LIEN

– Derek Stepan va passer à la caisse et il peut remercier Ryan O’Reilly! LIEN

Yahoo! Sports classe les 25 meilleurs joueurs de centre. Plekanec ne fait pas la coupure. LIEN

– Quel salaire pour Sven Baertschi? LIEN

PLUS DE NOUVELLES