Le Canadien va-t-il échapper un autre Québécois?

Si vous avez lu mon dernier texte à propos du jeune Alex Barré-Boulet, vous êtes au courant que je suis loin d’être d’accord avec l’affirmation stipulant que le Canadien doit ABSOLUMENT être intéressé à tout joueur Québécois ayant un certain talent.

Surtout lorsqu’ils dominent la Q… À 20 ans.

Toutefois, pour ce qui est des entraîneurs, c’est différent. La marche n’est pas si haute entre les rangs juniors et les rangs professionnels lorsqu’on est entraîneur.

Jonathan Habashi, du journal local de Drummondville, se demande si le Tricolore peut se permettre d’ignorer Dominique Ducharme, à la fin de la saison.

La très grande majorité des experts s’entendent pour dire que le temps de Sylvain Lefebvre est fait, avec le club-école de l’équipe, mais surtout que Dominique Ducharme sera le candidat #1 au poste laissé vacant, si jamais Marc Bergevin met ses culottes et congédie son bon ami.

Il faut, en tout cas.

Si ce n’est pas le cas, alors les partisans auront une excellente raison de se plaindre. Une très bonne, si l’on compare avec le rouspètage de gens mécontents, dans le dossier Barré-Boulet.

Dans le cas de Ducharme, il ne serait pas une partie intégrante de l’équipe que parce qu’il est Québécois. C’est beaucoup plus que ça. Le présent entraîneur des Voltigeurs a été excellent, à Halifax, mais également (et surtout) aux Championnats du monde juniors.

Ducharme a eu du succès partout où il est passé et la prochaine étape pourrait être Laval. Il n’y a aucun doute dans ma tête qu’il fera bien mieux que Lefebvre.

Le Canadien veut un coach francophone? Parfait. Amenez le meilleur. En deux saisons, il a transformé les Voltigeurs et pourrait faire la même chose avec le Rocket. Il a ce qu’il faut pour le faire, c’est certain. Donnons-lui donc la chance, au lieu de garder le bois mort.

Habashi a d’ailleurs rappelé la connection entre Bergevin et Ducharme, qui date de 2014, lorsque ce dernier avait été appelé à entraîner les espoirs de l’équipe au courant du camp de perfectionnement.

Il y a donc certainement un fit… Mais la première étape n’a pas été franchie.

Celle de congédier Sylvain Lefebvre, qui n’aura participer aux séries qu’une seule fois en six années de travail.

En Rafale

– Cale Makar n’est pas encore prêt à faire le saut.

– Pendant ce temps, un espoir des Bruins s’éclate.

– Meilleure chance la prochaine fois.

– Raonic l’emporte en deux sets.

PLUS DE NOUVELLES