Le Canadien s’est (un peu) amélioré au niveau du repêchage

Pointée du doigt depuis plusieurs années, la cellule de recrutement amateur du Canadien s’est (un peu) reprise. Évidemment, les deux derniers encans sont encourageants, puisque plusieurs jeunes – dont Ryan Poehling et Jesperi Kotkaniemi – qui ont été sélectionnés par le club ont assurément le potentiel de connaître une belle carrière dans la LNH.

Sauf que pour le moment, le CH se place toujours parmi les pires équipes de la LNH quant aux nombres de parties disputées dans la meilleure ligue de hockey au monde par leurs espoirs, malgré une légère amélioration. 

Martin Leclerc a d’ailleurs pondu une excellente chronique à ce sujet…

De 2008 à 2015, le Canadien se plaçait au 29e rang à ce niveau-ci. Le club a bondi de trois rangs par la suite, pour la période 2009-2016.

La moyenne dans la LNH – pour le nombre de parties jouées par les espoirs de chacun des clubs – est de 2293, tandis que le Canadien n’a vu ses jeunes joueurs disputer 1939 joutes, entre 2010-2011 et 2017-2018.

Ce qui est assez surprenant, c’est que les Maple Leafs ne sont pas loin du Canadien, malgré leur nombreux choix de qualité qu’ils ont eu depuis plusieurs saisons. Depuis 2010, il n’y a que 5 joueurs qui ont réussi à se tailler une place de façon régulière avec le grand club, alors que les Leafs possèdent le 28e rang dans la LNH – seuls 1431 matchs dans la LNH ont été disputés par les jeunes des Leafs – à ce niveau. 

Les bons élèves sont les Panthers de la Floride et les Ducks d’Anaheim, qui détiennent respectivement le 1er et 2e rang. Malgré une première sélection moyenne au 23e rang, les Ducks ont sans cesse réussi à dénicher des joueurs de qualité, alors que les patineurs issus du repêchage ont joué 3598 matchs dans la LNH.

Bref, malgré une petite progression, le Canadien a encore du travail à faire !

En rafale

– Intéressant.

– C’est bientôt !

– Malheureusement pour elle…

PLUS DE NOUVELLES