Le Canadien pourrait se trouver dans une position précaire lors du prochain processus d’expansion

Forts d’une victoire électrisante acquise hier soir à Tampa Bay, les Golden Knights ne sont qu’à deux petits points de la première place du classement général de la LNH.

Peu importe ce qui adviendra d’ici la fin de la campagne, il faut en venir à l’évidence que d’ici une cinquantaine d’année, tout livre portant sur l’histoire de la LNH devra dédier un chapitre à ce tas de rejetons qui s’est finalement mérité l’admiration de tous observateurs hockey de la planète.

Quelle situation imprévue! Même les dirigeants des Knights ont empli l’équipe d’agents libre sans restriction, dans le but d’être vendeurs à la date limite des transactions… un plan qui ne sera finalement pas respecté. Pour le mieux!

George McPhee aura donc épaté la galerie en surpassant les attentes, qui plaçaient les Knights dans les bas-fonds de la LNH. Disons que si les règlementations demeurent les mêmes en vue du processus d’expansion qui aura lieu à Seattle, la barre sera haute. Très haute!

D’autant plus que les directeurs généraux seront davantage sur leur garde, cette fois-ci! Si c’était à refaire, plusieurs équipes telles que le Wild du Minnesota, dépouillés d’Alex Tuch, Erik Haula, puis d’un choix de premier tour, agiraient autrement! Il faut s’attendre à voir des équipes plus aguerries lors de l’arrivée d’une équipe à Seattle!

Sauf que le processus n’épargne pas certaines équipes : à ce moment-là, Chuck Fletcher et le Wild devaient en venir à la fatalité qu’un excellent joueur allait quitter l’équipe. Une situation semblable pourrait affecter le Canadien…

Lors du prochain processus d’expansion, Charlie Lindgren aura accumulé quatre saisons professionnelles complètes. À 26 ans, il aura probablement atteint l’apogée de son potentiel.  Même s’il devient le meilleur gardien du monde (on en doute, mais il n’est pas impossible qu’il devienne un premier gardien d’exception), le directeur général du Tricolore n’aura pas le choix de le laisser filer. Un seul gardien peut être protégé selon la mouture du dernier repêchage d’expansion.

À ce moment-là, le Canadien souhaitera fort probablement protéger Carey Price… et n’aura pas le choix de le faire, puisque celui-ci possède une clause de non-mouvement!

Plus la date de l’expansion approchera, plus la valeur de Lindgren baissera, puisque les autres formations sauront que les Montréalais se retrouveront les mains liées quant à son avenir…

Dans un contexte où une reconstruction a été annoncée, pourquoi ne pas offrir le poste d’auxiliaire de Carey Price à Lindgren dès maintenant, alors que ce dernier est de retour au sommet de sa forme?

La priorité lors de cette fin de campagne doit être l’évaluation des jeunes talents. Dans ce contexte, offrir quelques départs dans LNH à Charlie Lindgren pourrait faire grimper sa valeur… et permettre à l’équipe d’accumuler quelques choix au repêchage dans une transaction qui surviendra dans l’année à venir.

En Rafale

– J’aime beaucoup le Kraken, mais le symbole de la pieuvre est lié aux Red Wings de Detroit… Allons-y avec les Seals!

– Blessure pour Kevin Shattenkirk, qui s’acclimate difficilement à New York…

– Quelle stabilité…

– Le bon moment pour l’acquérir? #hehe #BuyLow

– Dustin Brown dans l’eau chaude?

PLUS DE NOUVELLES