Le Canadien : Oser le risque | Prolongation | Mise au point

Depuis un certain temps, on essaie de me vendre le CH comme une équipe défensive alors que toutes les données suggèrent le contraire.

On parle d’une des équipes qui concède le plus de tirs, de tentatives de tirs et de chances de marquer par match à l’adversaire. Et curieusement, on parle aussi de l’équipe qui arrive au tout premier rang en ce qui a trait au nombre de buts alloués!

Une théorie affirmant que le CH accorde beaucoup de chances de marquer, mais peu de chances dangereuses pour Carey Price a donc fait surface.

Mais on a vite compris que cette hypothèse faisait fausse route. La carte thermique ci-dessous démontre noir sur blanc que la défensive du CH ne se mesure simplement pas à l’élite de la ligue nationale.

Depuis la date limite, les hommes de Michel Therrien traversent un passage à vide. Il ne s’agit pas là d’un problème de chimie, de cohésion liée aux changements apportés dans l’alignement. Balancer ce type de clichés ne fait que nous écarter de la vérité.

Le Canadien a joué comme une équipe très ordinaire lorsque Carey Price – ou Dustin Tokarski – n’était pas sensationnel, voilà tout. Price ne peut maintenir éternellement un pourcentage d’arrêts aussi effarant. La loi du nombre ne fait que remettre à la Flanelle la monnaie de sa pièce.

Mais les carottes ne sont pas cuites, bien au contraire. Le Bleu Blanc Rouge a démontré à maintes reprises qu’il carburait à l’adversité. Et cette formation compte trop de joueurs de talent pour ne pas prétendre aux grands honneurs avec le meilleur gardien au monde derrière elle. Price est si impérial qu’on vient à se demander si le moindre regain de vie offensif n’élèverait pas cette équipe au-dessus de la mêlée.

En deuxième moitié de match à Tampa Bay, on a vu un CH méconnaissable. Il était agressif, incisif et… Offensif. On avait un semblant d’élite sous les yeux!

Je crois que l’équipe gagnerait à jouer avec cette même conviction sur 60 minutes de jeu. C’est quand il pratique sa couverture la plus passive et la plus hermétique que le CH connaît ses pires moments. Laissons libre cours à la créativité et, pour l’amour de Dieu, osons prendre des risques!

Ne me dites pas qu’on ne peut se le permettre avec la muraille qui couvre nos arrières…

On revient encore à cette théorie toute simple : Quelle est la meilleure défense? Défendre dans son territoire ou manoeuvrer en plein contrôle à 150 pieds de son gardien?

La gestion du corps défensif

Nathan Beaulieu a beau élever son jeu le mieux qu’il peut dans les maigres minutes qui lui sont données, et Alexei Emelin a beau effectuer un retour au jeu fort attendu à l’approche des séries, Michel Therrien semble décidé à mourir avec la paire Gilbert-Petry, qui commence à montrer de dangereux signes de ralentissement.

Rappelons que son patron avait fait des pieds et des mains pour obtenir un équilibre des latéralités entre ses défenseurs…

Petry a ce don de bien faire paraître son partenaire de défense. À Edmonton il traînait le très ordinaire Andrew Ference à bout de force sur ses épaules, et l’équipe affichait tout de même de pires indices de possession de rondelle sans eux, alors qu’ils se chargeaient des boeufs de l’Ouest.  Il n’est donc pas bête de penser que Alexei Emelin sur son côté fort, à la gauche de Petry, serait plus efficace que Gilbert, campé du côté opposé à sa latéralité. Parions que Gilbert éprouverait beaucoup plus de difficultés sur son côté faible avec un défenseur outre que Petry. Pourquoi ne pas utiliser au maximum l’aura bonifiant du numéro 26 en le jumelant au Russe?

Ainsi, Nathan Beaulieu retrouverait Gilbert, avec qui il a connu passablement de succès à sa gauche. Puis, installé dans des chaises de 3e paire et face à une compétition moins féroce, on peut espérer encore mieux d’un tel duo.

Mise au point
1.
La contestation sera accordée pour revoir une décision d’obstruction sur les gardiens. Les arbitres utiliseront un écran au banc pour rendre le verdict final. Si l’entraineur a raison, il ne perd pas un temps d’arrêt. Si l’entraineur ne dispose pas de temps d’arrêt, il ne peut pas contester la décision de l’arbitre.

L’utilisation du temps d’arrêt sera d’autant plus stratégique! Intéressant!

L’entraineur pourra aussi contester les séquences ou la rondelle quitte la surface de jeu sans toucher la baie vitrée. S’il y a gain de cause, on retire la pénalité.

https://twitter.com/DarrenDreger/status/577878134948782080

Tous ces changements devront bien évidemment être approuvé par les joueurs (NHLPA).

2. Le Hamburglar se voit confier un autre départ! LIEN

Le même Hamburglar qui a hérité de MacDonald’s gratuit pour la vie! LIEN

3. Semble-t-il que la LNH aura quelques autres changements à annoncer…

La prolongation à 3 contre 3 est un sujet chaudement discuté.

Certains journalistes disent que c’est chose faite… D’autres, non.

https://twitter.com/MAGodin/status/577878817970249728

4. Voici comment Namestnikov a sorti Gallagher de ses gonds:

5. Dustin Tokarski sera devant le filet ce soir, à Sunrise. LIEN

6. Le DG des Flames, Brad Treliving, estime que Hartley mérite le Jack Adams. Pas sûr moiLIEN #Laviolette #Cooper #Trotz #Babcock

7. Un autre cas de commotion cérébrale fait mal paraître la direction du Canadien. Michael Bournival aurait disputé plus d’une dizaine de matchs malgré des symptômes d’étourdissements. Il aurait tout caché au personnel médical de l’équipe pour ne pas miner ses chances de garder son poste avec le club LIEN | LIEN

Très triste pour Bournival… En espérant qu’il finisse par rebondir pour ainsi renouer avec les succès de l’an dernier.

8. Les joueurs de Sénateurs refusent de faire une croix sur les séries! LIEN

Ils en sortiront gagnants peu importe le dénouement. Ils sont à tout le moins en train de faire un « statement » en vue de la prochaine saison. 

 9. Uh, oh. « Selon notre analyste Dany Dubé, l’attaquant David Desharnais pourrait bien manquer à l’appel. Il a été rudement mis en échec lundi par J.T. Brown et avait peine à se déplacer encore mardi matin. Rien n’est confirmé non plus pour la présence de Brian Flynn, blessé au visage lundi. » LIEN

Qui prendra les rênes du 1er trio si Desharnais s’absente? Plekanec? Ou voudra-t-on récompenser Lars Eller pour son travail lors des 10 derniers matchs? Ou mutera-t-on Galchenyuk au centre? Méchant casse-tête, il va sans dire!

10. Michel Therrien utilise-t-il adéquatement (de façon optimale) la paire Markov – Subban? LIEN

11. Quoi? Zachary Fucale pourrait ne pas être le gardien partant des Remparts, en séries! LIEN

De quoi faire baisser sa valeur, sur le marché…

PLUS DE NOUVELLES