Le Canadien n’a pas donné la chance à Jonathan Drouin de démontrer l’étendue de son talent

Lorsque le Canadien a sacrifié son meilleur espoir en retour de Jonathan Drouin, il croyait obtenir bien plus qu’un simple ailier gauche.

Parole de Marc Bergevin, le CH ne percevait pas non plus Drouin comme une solution au centre…

Drouin allait apporter une dimension au Canadien qu’il ne possédait pas encore. Il hériterait du rôle de chef d’orchestre d’Andrei Markov, qu’il accomplirait avec une mobilité qui dynamiserait l’avantage numérique du CH. Il se démarquerait par son contrôle de rondelle et ses feintes uniques. Il deviendrait le seul attaquant de l’équipe – une fois Radulov parti à Dallas – se spécialisant dans la fabrication de jeu…

On lui confiait le mandat de changer l’identité de cette offensive.

Finalement, Marc Bergevin ne fut jamais en mesure de greffer un centre d’exception à sa formation. Claude Julien n’eut pas vraiment le choix : il tenta d’installer son attaquant le plus créatif à cette position.

Le résultat de cette expérience se décrit en un mot: fiasco.

Olivier Bouchard explique qu’au cours de la saison, les trios manoeuvrés par Drouin n’ont jamais réussi à créer autant de chances de marquer que les trois autres du CH… en plus d’en accorder énormément.

Au centre, Jonathan Drouin ne parvient pas à faire ce qui fait de lui un excellent joueur de hockey…

Attraper une passe à pleine vitesse en zone neutre… Mystifier un défenseur adverse lors d’un duel à un contre un par une feinte magistrale… Contrôler le disque en fond de territoire pendant de longues secondes, jusqu’à l’arrivée de ses coéquipiers… S’échapper seul devant le cerbère adverse…

Nous n’avons rien vu de tout cela de Jonathan Drouin à Montréal!

C’est en le laissant être ce qu’il est vraiment que le Canadien découvrira le diamant qu’il croyait avoir cambriolé au Lightning de Tampa Bay…

Pour cela, il faut ramener le Québécois à l’aile gauche à tout prix. Contrairement à l’an dernier, Drouin ne doit plus être utilisé au milieu uniquement pour colmater une brèche…

Et ce, même si Marc Bergevin échoue encore une fois, en ne parvenant pas à greffer un centre de premier plan à cet alignement. À ce point-ci, c’est le développement de Jonathan Drouin qui pourrait en payer le prix…

En Rafale

– Le Canada pulvérisé par la Finlande au Championnat mondial de hockey.

– Aaron Ekblad a accusé la Finlande de plongeon.

https://twitter.com/TSNHockey/status/995417234054041600

– Des propos arrogants pour un jeune homme n’ayant inscrit que trois buts en séries éliminatoires…

https://twitter.com/TVASports/status/995400783574261761

– À Winnipeg, on est prêt!

PLUS DE NOUVELLES