Le Canadien marque plus lorsque Carey Price est sur la patinoire

Hier, le Canadien a signé une superbe performance devant ses jeunes partisans, qui n’ont pas eu une tonne de parties excitantes à se mettre sous la dent depuis le lancement de cette campagne.

Cette récolte de 5 buts semblait alors injuste pour le cerbère, Carey Price, qui admirait cette partie de plaisir du bout du banc. Le cerbère étoile du CH ne mise pas sur un support offensif de la sorte régulièrement, non? Une vielle tendance qui suggère que l’équipe marque moins de buts lorsque celui-ci n’est pas entre les poteaux fait souvent réagir les partisans…

À tort. Depuis son retour en novembre, suivant des épisodes de fatigue chronique, Price reçoit un meilleur support offensif du Canadien qu’Antti Niemi. En effet, la moyenne de buts marqués par le Canadien (en comptant les buts gagnants en fusillade) est supérieure lorsque Price est d’office.

Bien sûr, cela ne veut pas tout dire. Une simple moyenne de buts marqués ne permet pas d’analyser le positionnement en zone défensive des joueurs du CH…

Le Canadien peut tout de même jouer une meilleure partie en inscrivant 2 buts que 3, en étant collectivement plus efficace…

Sauf que Carey Price s’est vu octroyer une prolongation de contrat de 8 ans et 84 millions puisqu’il était en mesure de changer l’allure d’une partie par ses performances. Force est d’admettre que cette année, il n’y arrive pas régulièrement…

Espérons seulement que la vedette soit en mesure de remonter la pente en 2018-2019…

Le Canadien, c’est Carey Price. S’il ne parvient pas à dominer comme c’était le cas à la belle époque, les prochaines huit campagnes pourraient être pénibles, à Montréal…

En Rafale

– Julien BriseBois est encore au Centre Bell pour la deuxième partie du Canadien…

– Des nouvelles de Ballou!

– Intéressant…

– À surveiller…

– Cool!

 

 

PLUS DE NOUVELLES