Le Canadien est mêlé à une histoire de congédiements et de racisme

La semaine dernière, j’ai fait l’autopsie du retentissant échec que nous fait vivre l’organisation du Canadien cette année.

Les manifestations de cet échec sont nombreuses.

Et on peut désormais en ajouter une couche à ces strates-là ce matin.

Terry Ngala, Whitney Waskiw et Fahmida Khadun, trois (ex) employés(es) du 1909 Taverne Moderne, ont tous été congédiés entre le 13 et le 15 janvier dernier. Ils affirment l’avoir été injustement.

Les trois serveurs(euses) ont depuis déposé une plainte à la Commission des droits de la personne, affirmant avoir été victimes de racisme de la part de leur ancien employeur. Ils expliquent n’avoir reçu aucun préavis et aucunes explications claires pour justifier leur renvoi. S’ils étaient à l’emploi de la taverne depuis moins de trois mois, un préavis n’est pas obligatoire selon les Normes du travail. Ça pourrait expliquer pourquoi ils ont porté plainte à la Commission des droits de la personne, et non aux Normes du travail.

De ce que l’on sait, les trois plaignants(es) étaient à l’emploi du 1909 Taverne Moderne depuis octobre ou novembre. Ils prétendent avoir été congédié pour des motifs assez vagues, sans avoir au préalable reçu un avertissement, une plainte ou un avis verbal.

Fahmida Khadun est allé un peu plus loin. On lui aurait dit qu’elle aurait dû suivre l’exemple de deux serveurs… Qui étaient blancs et francophones. Pourtant, Fahmida se coiffait, elle se maquillait et avait même acheté un steamer pour s’assurer que ses vêtements soient impeccables. Elle ne comprend pas.

Selon les plaignants, seulement deux des 15 ou 20 serveurs(euses) toujours à l’emploi de la taverne (située en plein coeur du centre-ville montréalais, dois-je le rappeler) seraient issus des minorités visibles.

Semble-t-il, toujours selon les plaignants, que les boss étaient davantage cléments lorsqu’une Blanche faisait une erreur… #GraveAccusation

Le 1909 Taverne Moderne a bien évidemment indiqué à La Presse avoir mandaté un tiers indépendant pour mener une enquête. On semble prendre la situation au sérieux.

Les trois employés congédiés souhaitent obtenir des explications formelles… Et s’il le faut, des excuses. Ils ne veulent rien savoir de retourner travailler là-bas.

Comme si le Canadien avait besoin de ce genre d’histoires-là ce matin…

Rappelons que la taverne est ouverte depuis le début de la saison. Selon plusieurs personnes, la nourriture y est excellente, l’écran géant magnifique… Mais l’achalandage, pas encore au rendez-vous (assez souvent). On m’a aussi mentionné que la facture y était relativement salée.

Ce n’est pas la première fois qu’une (discutable) histoire de congédiement impliquant le Groupe CH m’est rapportée. Sauf que c’est la première fois que j’entends parler de racisme. Auparavant, on me jasait de confidentialité brisée, d’incompétence ou de manque de professionnalisme. On va suivre ça dans les semaines à venir.

En rafale


– Petite transaction mineure dans le circuit.

– Charlie MacAvoy a de petits soucis cardiaques. [HF]

– Une lourde perte pour le Lightning, qui devra composer sans Ondrej Palat pendant plusieurs semaines.

– Jordie Benn a répondu aux journalistes de façon directe.

– Les publicités des Sharks de San Jose sont toujours hilarantes.

PLUS DE NOUVELLES