Le Canadien échappe le 2e rang de l’Atlantique

Un samedi soir avec un duel opposant les Leafs de Toronto au Canadien de Montréal, il n’y a rien de mieux mis à part mastercard. Une grande rivalité comme celle-ci, ça valait la peine de demeurer bien au chaud à contempler Jonathan Drouin, Phillip Danault, Andrew Shaw ou Carey Price. Quoique le magicien Marner, John Tavares et Auston Matthews sont encore plus excitants… Enfin bref, pour son 600e match, Price a récolté un revers de 4-3 (en prolongation). Drouin n’a pas vraiment poursuivi sa magie… Puis la séquence de Kotkaniemi s’est stoppée à quatre…

Malgré un revers en prolongation, le Canadien a démontré qu’il pouvait rivaliser avec les meilleurs de cette ligue. Mais… il n’a pas réussi à s’emparer du deuxième rang de l’Atlantique, malheureusement!


Capture d’écran NHL.com

Le match en quelques lignes :

Andrew Shaw s’est placé là où ça fait mal, fidèle à son habitude, afin d’inscrire le premier filet de la soirée, ce qui a aussitôt allumé aussitôt cette foule très bruyante.

Par contre, sans perdre de temps, les Leafs ont mis beaucoup de pression afin de niveler le pointage, par l’entremise de Andreas Johnsson, qui connaît une excellente saison « recrue ».

Avant le milieu du premier tiers, deux minutes après le but de Johnsson, une rondelle qui avait des yeux s’est frayé un chemin derrière Carey Price. Une rondelle lancée du point d’appui par Nikita Zaitsev. Ce but a donné une grosse dose d’énergie aux Leafs, qui ont couronné cette première période en tenant le Canadien dans les câbles.

Les trois premiers buts ont été marqués lors des cinq premières minutes de la première période.

Il n’y avait qu’un peu plus d’une minute d’écoulée lors de l’entrée de la seconde période, que Tomas Tatar s’est aussitôt imposé en ramenant les deux formations au point de départ. Ça n’en prenait pas plus pour ramener cette foule dynamique dans la joute.

Le Canadien a repris du rythme, et il est revenu dans le match après une première période où les Leafs les ont carrément hypnotisés. Enfin bref, nous sommes au troisième vingt, et le Canadien a reçu un cadeau des Leafs lorsque Auston Matthews a écopé de deux minutes pour avoir retardé la rencontre. Résultat : une montée à l’emporte-pièce de Max Domi, qui a remis dans l’enclave à Brendan Gallagher, qui lui, a capitalisé.

Comble de malheur, les Leafs, par l’entremise de William Nylander, ont répliqué rapidement pour ramener encore une fois les deux équipes à la même case départ. C’est aussi à ce moment que le Canadien a semblé décousu pendant quelques minutes.

La rencontre s’est poussée jusqu’en prolongation et John Tavares a enfilé son 33e filet pour arrêter la séquence victorieuse de Carey Price à sept.

Prochain match du Canadien : le 14 février, dès 20 heures, du côté de Nashville.

Prolongation

– Le désavantage numérique du Canadien a été parfait (0 en 3), puis l’avantage numérique a réussi à s’imposer qu’à une seule reprise en cinq tentatives.

– Sur le but de Tomas Tatar, Carey Price a récolté une mention d’aide.

– Le Canadien a frappé, seulement un joueur (Jesperi Kotkaniemi) n’a pas distribué de mises en échec sur les 49 au compteur.

PLUS DE NOUVELLES