Le Canadien doit tenter de profiter des changements de personnel à Toronto

Le processus d’embauche d’un directeur général aura rarement été aussi malaisant…

À Toronto, il n’y avait que deux candidats reconnus à la succession de Lou Lamoriello : Mark Hunter et Kyle Dubas. Les deux adjoints au directeur général ont été interviewés tout à tour par le président Brendan Shanahan, qui a finalement opté pour le jeune Dubas.

Suite à cette décision, Mark Hunter ne semble pas trop vouloir être l’employé de celui dont il espérait devenir le patron…

Et ça se comprend! Œuvrer pour quelqu’un dont on estime les compétences plus limitées que les siennes n’est pas l’idéal…

Hunter étudiera probablement ses options au cours des prochaines semaines. Dans le pire des cas, il pourrait peut-être effectuer un retour dans l’organisation des Knights de London, où son frère Dale occupe présentement le rôle d’entraineur-chef…

Il risque toutefois d’y avoir un fort intérêt à son endroit dans la LNH. Il y a peu d’évaluateurs de talent aussi efficace que Hunter…

Le Canadien ne peut laisser filer une opportunité de la sorte : il doit lui proposer un poste dans son organisation.

Un avantage marqué

Depuis l’instauration du plafond salarial, le Canadien ne peut plus se servir de sa richesse pour tenter d’embaucher les meilleurs joueurs. Cela ne veut pas dire qu’il est limité dans ses investissements consacrés à l’embauche du personnel hockey…

Lorsqu’une des meilleures têtes de hockey est disponible, le CH doit être prêt à sortir le chéquier.

Marc Bergevin avait annoncé qu’il n’embaucherait personne pour succéder à Rick Dudley au poste d’adjoint au directeur général. Il n’y a que les fous qui ne changent pas d’avis, pas vrai?

Contrairement à Dudley, Hunter se démarque principalement par ses talents de recruteur professionnel, secteur où le Canadien a connu de graves ennuis au cours des dernières saisons… #Alzner #King #Schlemko

Hunter pourrait hériter d’un poste de direction pour le dépistage professionnel tandis que Joël Bouchard agirait dans les anciennes fonctions de Dudley, en aide à Trevor Timmins pour le recrutement amateur. Disons qu’il ne manquerait pas de talent dans cette équipe de recrutement…

Un revenant pour le Canadien?

Mark Hunter n’est pas le seul ancien du CH qui pourrait quitter l’organisation des Maple Leafs. Un des premiers gestes de Lou Lamoriello en tant que directeur général à Toronto a été d’embaucher son allier de longue date, Jacques Lemaire.

Kyle Dubas, l’héritier de Lamoriello, est plutôt reconnu pour son côté progressiste et son amour pour les statistiques avancées. Est-ce qu’un homme de la vielle-école pour Lemaire cadrera dans cette philosophie? On en doute…

À Montréal, Jacques Lemaire pourrait agir en tant que consultant des entraineurs. Le désavantage numérique et l’utilisation des défenseurs pourraient en bénéficier…

Pour Claude Julien et ses adjoints, compter sur un homme ayant déjà tout vécu dans la folie montréalaise ne serait certainement pas de refus…

En Rafale

– Une autre année d’évaluation pour Matthews et Marner avant le jour de paie?

– Ça sera salle comble pour le cinquième match de la Coupe du Président!

– Avez-vous déjà entendu parler d’un certain John Tavares?

– Impossible pour Pascal de ne pas narguer Stevenson lors d’une rencontre avec les médias…

PLUS DE NOUVELLES