Le Canadien devrait-il prendre exemple sur les Devils?

Les Maple Leafs et les Oilers ont la main sur une unité offensive remplie de talent, mais ont un certain problème à la ligne bleue. À Montréal, on ne peut pas dire de même, mais on peut quand même parler d’une certaine lacune chez les défenseurs.

Les trois équipes canadiennes qui aspirent à de bien meilleures choses auraient peut-être une leçon à retenir des Devils du New Jersey.

Tyler Dellow a pondu un excellent texte sur le sujet aujourd’hui, et ce dernier mérite certainement d’être traité. C’est original et très intéressant.

Car à première vue, la brigade défensive des Devils n’a absolument rien de spectaculaire. Même que sur papier, on pourrait la qualifier d’ordinaire.

Pourtant, les défenseurs excellent dans une catégorie primordiale : celle des tirs alloués.

Si on compare les Devils à la moyenne de la LNH ainsi qu’à certaines équipes canadiennes, on les voit surprenamment dominants.

C’est franchement remarquable.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais que font-ils de si remarquable, me direz-vous.

Il s’agit d’une combinaison de facteurs assez complexes mis en oeuvre par les entraîneurs de l’équipe. On parle notamment de tirs bloqués et du positionnement des attaquants à ce moment-même. Les Devils ont, en bref, réussi à garder la rondelle hors de la zone dangereuse d’une brillante façon qui semble être inconnue – ou mal maîtrisée – par bien des entraîneurs.

Le tracking data serait une bonne façon d’analyser le tout afin d’en comprendre l’essence, pour ces derniers. On doit avouer qu’accorder moins de tirs est directement lié aux chances de marquer de l’autre équipe.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le tout, je vous invite à cliquer le lien Twitter inséré un peu plus haut. Dellow l’explique, dans son énorme (mais excellent) article. 

En Rafale

– Bonne nouvelle!

– James Harden peut-il arracher le titre à Lebron?

Pendant ce temps, Dwane Casey, l’ancien coach des Raptors, a été nominé pour le titre d’entraîneur-chef de l’année.

– Et pendant ce temps, dans la LNH… Deux hommes seront dans l’ombre de George McPhee, lorsqu’on annoncera qu’il a gagné le titre de DG de l’année.

PLUS DE NOUVELLES