Le Canadien avait apparemment le choix entre Gerard Gallant et Claude Julien

Il est facile de retourner dans le passé afin de critiquer certaines décisions qui semblaient pourtant logiques auparavant. Par contre, ces analyses sont primordiales et intéressantes, car parfois la «première vue» est trompeuse, et il faut se fier à une projection à moyen ou long-terme.

Tout ça s’applique également aux entraîneurs-chefs.

Nous apprenons aujourd’hui que l’année dernière, avant de renvoyer Michel Therrien afin de compter sur Claude Julien, le Canadien avait également fait passer une entrevue à Gerard Gallant, qui était alors sans contrat.

L’ancien assistant du Tricolore était aussi un candidat intéressant dans la course. Et qu’on le veuille ou non, lorsqu’on analyse la décision du Canadien (qui a été d’embaucher Claude Julien), on ne peut s’empêcher de se demander s’il s’agissait là de la bonne décision.

Julien n’a pas duré plus d’une ronde en séries, l’an dernier, et plusieurs facteurs ont fait en sorte que son équipe ait terminée au 27e rang du circuit cette saison.

Pendant ce temps, le nom de Gerard Gallant est pas mal déjà gravé sur le Jack Adams, alors que son équipe est à deux victoires de la Finale de la Coupe Stanley. Même si je me sens redondant en écrivant ça, il faut se rappeler qu’il a dû construire une chimie et des combinaisons efficaces à partir de rien.

On jase… Mais est-ce que le fait que Gallant est anglophone a joué contre lui?

Qui sait…

En Rafale

– C’est le cas de le dire.

– Chris DiDomenico n’a pas vécu une vie stable, cette année, mais est en route pour la Finale de l’Ouest, dans la AHL.

https://twitter.com/TheAHL/status/997601473386205184

– Bonne nouvelle pour Kovalev.

 

PLUS DE NOUVELLES