Le Canadien aurait toujours de l’intérêt envers Pierre-Luc Dubois

C’est connu de tous, en date d’aujourd’hui, que le Canadien avait tenté de monter de quelques rangs de sélection, il y a deux ans, afin de mettre la main sur le jeune centre québécois Pierre-Luc Dubois.

Malheureusement pour le Tricolore, les Blue Jackets avaient déjà l’oeil sur lui et au détriment de bien des Montréalais, ils l’ont sélectionné avec le troisième choix au total.

Ça ne veut pas dire pour autant que Marc Bergevin et ses collègues ont abandonné sur son cas.

Hier soir, avant le match du Tricolore, le panel de Sportsnet a discuté de plusieurs sujets chauds qui font actuellement la une, dont celui de Jack Johnson. Mais ce qui a su attirer mon attention, c’est lorsque Nick Kypreos avoue que le Canadien a encore de l’intérêt envers Dubois.

Kypreos mentionne que l’intérêt n’a pas régressé du tout depuis juin 2016 et qu’il demeure une grosse pièce visée par l’état-major du CH. Il confie toutefois que les performances de Dubois et la position des Blue Jackets pousseront sans aucun doute Jarmo Kekalainen à miser sur lui à l’approche des séries éliminatoires. La fenêtre est ouverte pour au moins deux ans et les Jackets ne veulent pour rien au monde gâcher tout ça.

Les chances de le voir quitter sont donc assez minces, d’ici la date limite des transactions, du moins.

Friedman rappelle toutefois qu’Alex Galchenyuk a jadis été un homme d’intérêt, à Columbus.

Pour ce qui est de Jack Johnson, il se demande si un fit serait possible à Montréal, mais jusqu’à maintenant, ce ne sont que des spéculations.

Et Alex Wennberg, lui?

Je suis d’avis que Pierre-Luc Dubois ne quittera pas Columbus de si tôt. Toutefois, il y a une chose qui ne peut pas être contredite : il y a du trafic au centre.

Un lecteur m’a fait part d’une idée pas trop farfelue.

Dans l’éventualité où John Tortorella est à l’aise avec Dubois, Jenner, Dubinsky et Milano/Sedlak au centre, seraient-ils prêts à se départir d’Alex Wennberg?

Le Suédois a frôlé le plateau des 60 points l’an dernier, et gagne seulement 4.4 millions de dollars par saison.

Il a semblé faire un pas en arrière, cette saison, inscrivant environ 1 point par 2 matchs.

Le Tricolore pourrait-il s’intéresser?

Au lieu d’échanger Pacioretty, on pourrait essayer de le relancer avec un playmaker du calibre de Wennberg…

En Rafale

– Sa séquence d’homme de fer est en danger.

– Un changement assez drastique, c’est le cas de le dire.

– À 6 points de Mario Tremblay.

 

 

PLUS DE NOUVELLES