Le Canadien a raté son coup en 2009… Il ne doit pas le rater en 2018

Mes yeux se sont arrêtés quelques secondes sur le titre de ce billet : Marc Bergevin réalisera-t-il plus de deux transactions?

Dans un premier temps, il n’a pas le choix de réaliser quelques coups fumants qui pourront peut-être donner un brin d’espoir aux partisans… pour le futur. En second lieu, cette quote m’a ramené à un tweet d’hier. Un gazouillis offert par le Snake.

En 2009, l’organisation du Tricolore avait la chance de vendre des agents libres. Cette saison, celle de 2008-09, Saku Koivu, Alex Kovalev, Alex Tanguay et Mike Komisarek écoulaient tous leur dernière année de contrat avec le club… mais Bob Gainey, le directeur général de l’époque, a décidé de ne pas secouer son groupe. Le Canadien a participé aux séries, après une campagne de 93 points (8e de la Conférence), où il a fait les séries par la peau des fesses.

Cette année-là, Gainey avait la chance de vendre… il a opté de ne pas le faire. Le Canadien a été éliminé dès le premier tour, mais surtout, les quatre joueurs ont quitté en retour de rien lors de la période d’autonomie. Au final, Gainey a pris une décision douteuse et il a perdu ces joueurs-là en retour de rien. Nada. C’est donc là que les Gionta et Cammelleri sont arrivés au sein de l’équipe.

Tout ça m’amène à dire ceci : avec la saison moche du Canadien de Montréal, Marc Bergevin ne peut pas répéter cette erreur de Bob Gainey, qui aurait pu avoir de bons choix et/ou de jeunes intéressants en retour de ses (rentals) poulains. Il ne l’a pas fait. Aujourd’hui, on s’aperçoit que ça rattrape l’équipe et qu’on est de retour, 10 ans plus tard, à la même case.

Bergevin doit absolument vendre. Quand c’est le temps de vendre, on doit passer GO. La qualité de ses UFA est moindre qu’à l’époque de Gainey, mais c’est le moment de relancer la reconstruction. Le seul UFA de « qualité » qui doit partir demeure Tomas Plekanec. Il doit sortir de Montréal. Ensuite, le GM doit réaliser quelques transactions pour remodeler sa fondation.

En rafale

– On attend toujours une mise à jour au sujet de la blessure de Mike Smith.

– À qui le dis-tu! Mine de rien, Phillip Danault est le joueur le plus important de cette ligne de centres (faible).

– La belle histoire de Louis Domingue, qui est passé du pire club à l’un des meilleurs.

PLUS DE NOUVELLES