Le Canadien a été pénalisé pour ne pas avoir respecté les règles liées aux commotions cérébrales

Le recours collectif intenté par des anciens joueurs contre la LNH au sujet des commotions cérébrales dévoile bien des secrets.

Selon certains documents, le Canadien, les Devils et les Flames n’auraient pas respecté certaines règles entourant le protocole des commotions cérébrales au cours des dernières années.

Les dirigeants interrogés indiquent que le Canadien ainsi que les Flames auraient été pénalisés pour leur omission, sans dévoiler explicitement la nature de ces infractions. On ne sait pas quelle a été la pénalité en question ni le moment où elle a été infligée.

Puisque la poursuite implique des anciens joueurs, il ne faut pas croire que l’équipe a été pénalisée au cours de la dernière saison. Le personnel médical en place chez le Tricolore est le même depuis plusieurs années. Il n’est donc pas impossible que les employés fautifs soient toujours en fonction au sein de l’organisation…

Lou Lamoriello avoue ses torts

Dans un témoignage à la cour, l’ancien directeur général des Devils du New Jersey, Lou Lamoriello, a avoué que son équipe n’a pas soumis ses joueurs au test neurologique traditionnel lors de l’évaluation médicale des joueurs au camp d’entrainement. L’incident s’est déroulé en 2007, alors que les tests neurologiques étaient obligatoires depuis plus de dix ans. Bill Daly, bras droit de Gary Bettman, a admis avoir été mis au courant de l’oubli des Devils.

Ces tests permettent d’établir une référence des capacités cognitives d’un joueur. Les résultats d’un joueur sont cruciaux puisqu’ils agissent à titre de comparatif suite à un impact à la tête.

En Rafale

– Ça ne fêtait pas juste à Washington aujourd’hui.

– Samuel Girard avoue ses torts

– Les Sénateurs peuvent-ils se permettre financièrement une reconstruction complète?

PLUS DE NOUVELLES