Le Canadien a entamé des négociations contractuelles avec Phillip Danault

Bonne nouvelle!

Phillip Danault est le seul joueur important du Canadien dont le contrat vient à échéance le premier juillet, et donc la priorité de Marc Bergevin lors de la saison estivale. Des négociations entre les deux clans seraient déjà entamées…

Celles-ci pourraient toutefois être longues. Présentement, le natif de Victoriaville est le seul centre naturel établi dans la LNH au sein de l’alignement du Canadien. C’est lui qui détient le gros bout du bâton dans ces négociations…

De toute manière, les deux partis pourraient bien désirer la même chose : une entente à long terme.

Généralement, les employés de soutien décrochent de courtes ententes, alors que les contrats d’une durée excédant quatre ans sont accordés exclusivement aux joueurs vedettes. Le Canadien pourrait bien agir autrement, en offrant un long pacte au Québécois, qui s’avère une valeur sure à une position à laquelle l’organisation ne possède aucune profondeur.

L’inverse est également vrai : le manque de profondeur pourrait bien pousser Danault à s’enraciner à Montréal, sachant qu’il pourra y avoir un rôle prédominant pour de longues années…

Tout dépendra du prix.  Marc-Antoine Godin estime que l’entente consentie à Jean-Gabriel Pageau, évalué à 9 millions sur une durée de trois ans, pourrait s’avérer un bon comparatif du salaire annuel que pourra exiger Danault. La différence, c’est que Pageau a accepté un salaire moindre afin d’obtenir l’autonomie complète plus rapidement. En faisant cela, il s’assure de passer à la banque plus tard, en entrant dans la folie du marché des joueurs autonomes.

Afin d’éviter que Danault fasse de même, Marc Bergevin devra sortir son chéquier. Difficile d’imaginer le centre québécois empocher moins de quatre millions, sur une durée de six saisons. Qui sait, on parle peut-être du prochain capitaine du Tricolore…

N’oublions pas que Marc Bergevin a réalisé deux excellents coups dans la même veine, en s’entendant à long terme avec Brendan Gallagher et Max Pacioretty, qui étaient alors en pleine progression. Son pari avec Andrew Shaw n’aura toutefois pas apporté les mêmes dividendes…

En Rafale

– Cet incident prend des proportions démesurées.

– DeBrincat avec Kane… j’aime ça! Une autre occasion d’admirer le talent du jeune Quinn Hughes

– Il y a beaucoup de talent chez les Guentzel.

– Une femme à la barre des Bucks?

PLUS DE NOUVELLES