Le Canadien a bien fait de ne pas offrir de contrat à Barré-Boulet

Lancez-moi des roches, je suis prêt.

La situation d’Alex Barré-Boulet est très sensible dans le cœur des Québécois. Plusieurs partisans du Canadien auraient adoré voir le jeune homme débarquer à Montréal plutôt qu’à Tampa Bay, la semaine dernière. Le manque d’intérêt clair en a offusqué plus d’un, alors que Barré-Boulet, lui, a indiqué qu’il aurait adoré recevoir une offre du Canadien.

Ne me faites pas mentir. Je n’ai rien contre le risque qui aurait accompagné une signature de l’attaquant à Montréal. C’est une chance légitime à prendre.

Toutefois, je n’ai également rien contre le risque qui accompagne le fait de l’ignorer et de ne pas lui offrir un contrat.

Puisque les chances qu’il perce dans la Ligue nationale sont TRÈS faibles.

Avant Yanni Gourde, voici la liste des marqueurs de 110 points et plus, dans la LHJMQ.

Ne vous surprenez pas de constater qu’il n’y a aucun nom notable ayant percé dans le circuit Bettman, sur cette liste. Le point le plus surprenant? Tous ces joueurs ont récolté plus de points que Barré-Boulet. Pourtant, aucun n’a passé proche d’être un régulier dans la Ligue nationale.

Le Tricolore avait mis la main sur Thomas Beauregard et Dany Masse… Mais en vain.

Dominer un circuit junior à 20 ans ne veut rien dire. La marche est TRÈS haute entre le junior et le hockey professionnel. Puis un risque supplémentaire accompagne Alex : sa taille…

Sur l’échantillon analysé, il n’y a qu’une minuscule parcelle de ce type de joueurs qui y arrivent, dans la LNH. Si le Canadien a cru qu’il n’était pas l’un de ceux-ci, alors il faut leur laisser le bénéfice du doute. Des recruteurs professionnels travaillent au compte de l’équipe.

Si Barré-Boulet était ontarien, évidemment, il ne recevrait pas autant d’attention.

Je prends un risque considérable avec ce texte. Si le jeune Québécois inscrit 20 buts dans la Ligue nationale, au courant de sa carrière, plusieurs viendront nous voir pour nous dire  »qu’ils l’avaient dit qu’il fallait le signer ».

Sauf qu’ils ont dit la même chose pour plusieurs joueurs qui n’ont pas percé.

Pour être honnête, je lui souhaite tout le succès qu’il mérite. Tout ce que je dis, c’est qu’il ne faut pas tenir tout pour acquis et que la route sera longue et périlleuse avant qu’il ne connaisse (ou pas) du succès.

Donc oui, le Canadien a une bonne excuse pour ne pas lui avoir offert de contrat.

Signer des joueurs québécois simplement pour la forme, ce n’est pas mieux. Surtout lorsque tu sais qu’aucun de ces joueurs ne sera un régulier, dans la LNH.

Pour chaque Yanni Gourde, il y a énormément de joueurs qui ne percent pas…

En Rafale

– Rinat Valiev a choisi son numéro.

– Roman Polak s’entretient avec James Mirtle… À lire.

– Wow.

– Un voyage qui n’a pas tant rapporté.

PLUS DE NOUVELLES