Le Canada vient à bout de la ténacité russe et met fin à une disette de 5 ans | Martin Reway brille et la Slovaquie remporte le bronze | Prolongation | Mise au point

Voilà!

Non sans difficulté, le Canada a mis fin à une disette de cinq ans sans médaille d’or, venant à bout d’une Russie tenace par la marque de 5 à 4.

Les Canadiens ont amorcé le duel sur les chapeaux de roue. En moins de 3 minutes, Anthony Duclair et Nick Paul (belle histoire, un espoir des Sens) ont procuré une avance de deux buts aux favoris. La soirée du gardien Shestyorkin était déjà terminée, alors qu’il laissait sa place à Sorokin. Ce dernier a été aussitôt mis à l’épreuve par la troupe de Benoit Groulx, mais il a tenu le fort pour le restant de la période.

Les Russes ont montré signe de vie avant la fin du premier tiers, ouvrant le pointage par l’entremise de Dmitri Yudin.

Les Canadiens ont connu un autre excellent début de période, en 2e. Connor McDavid a déjoué Sorokin en glissant habilement la rondelle entre ses jambières, puis Max Domi et Sam Reinhart ont marqué coup sur coup pour porter le compte à 5 à 1. On croyait alors que c’était dans la poche. Mais non.

Les Russes ont montré les dents et ont joué avec l’énergie du désespoir. Ironiquement, ç’a ensuite ravivé l’espoir dans leur camp. Ils ont joui de plusieurs avantages numériques pour gagner le momentum. Ivan Barbashev et Goldobin ont marqué des buts au pic et à la pelle dans l’enclave, et Sergei Tolchinski y est allé d’une belle manœuvre. Résultat? 5 à 4. En 5 minutes à peine, le vent avait complètement changé de côté. S’il fallait que la Russie nivelle les chances à 5 à 5…

Benoit Groulx a décidé de revenir avec Zach Fucale en 3e période, ce qui était la bonne décision à prendre. Le Canada a pratiqué un système hermétique. Par conséquent, les chances de marquer étaient plutôt rares, à l’exception de quelques belles attaques des Canadiens qui auront été stoppés par le portier Sorokin.

Fucale a réalisé un arrêt important dans la dernière minute de jeu, donnant raison à son entraineur. Le Canada aura finalement tenu le coup pour l’emporter par la peau des dents!

La Slovaquie a bouclé son parcours Cendrillon sur une heureuse note cet après-midi en disposant de la Suède au compte de 4 à 2. Martin Reway a simplement fait ce que Reway fait : ouvrir des brèches dans la défense adverse et s’imposer comme un véritable dynamo offensif. Le collègue Tony Patoine parlait de lui comme le « Patrick Kane des pauvres ». À bien y penser, c’est l’appellation la plus fidèle de son style de jeu : évasif, imprévisible, explosif et bien sûr, décisif. Tous des qualificatifs qu’on retrouve chez le numéro 88 des Blackawks de Chicago.

Reway a amassé trois aides, et réalisé tout un jeu en fin de rencontre, quand les Suédois ont retiré leur gardien en faveur d’un 6e attaquant. Il a récupéré une rondelle libre, envoyé la rondelle en ricochet contre la bande, vaincu le défenseur dans sa course, puis adroitement alimenté son coéquipier d’une passe soulevée au centre de la glace. Ce dernier n’avait qu’à pousser le disque dans une cage déserte et l’issue du match était ainsi scellée.

Prolongation
– Frédérik Gauthier n’aura marqué aucun but, mais il aura été le héros obscur de cette rencontre!

– La semaine dernière, on apprenait que Martin Reway avait amené ses talents en Europe pour offrir de l’aide financière à sa famille. Décidemment, c’est un individu fier de ses racines!

L’humeur est maussade, dans le camp Suédois… LIEN

Marc Bergevin donne ses impressions sur Price, Gilbert, Fucale et d’autres espoirs dans l’organisation. LIEN

Un ancien membre du CH, Joe Grimaldi a écopé de 69 minutes en UNE seule séquence durant un match de la EIHL, la ligue professionnelle de hockey du Royaume-Uni : LIEN  | LIEN

On souhaite que la ligue sévisse comme il se doit à son endroit…

Mise au point
1. À Toronto, la plupart des sièges dispendieux sont restées vacant lors du match Suède-Slovaquie pour la médaille de bronze.

2. Un couple se querelle alors que la Kiss Cam était braquée sur eux! LIEN

3. Des détails sur Todd Bertuzzi, qui signerait un contrat avec les Sénateurs selon les informations obtenues par DLC : il s’est fait dire qu’il aurait sa chance à Ottawa s’il faisait ses preuves dans la LAH, à Binghamton. Bertuzzi réside présentement dans la petite ville de Cambridge au sud de l’Ontario, située à cinq heures d’Ottawa.

Merci à Bruce Garrioch de nous avoir cité comme « original report ».

4. Le seul et unique Stephen Harper au Centre Air Canada de Toronto!

5. Les Russes ont de sérieux problèmes d’éthique/comportement depuis le début du tournoi. Le coach ne répond qu’aux médias russes, et les joueurs narguent l’équipe adverse après les buts. LIEN | LIEN

6. Il n’y a pas à dire, les Ducks sont très satisfaits de la tenue de leur jeune ailier gauche Matt Beleskey cette saison. Beleskey compte déjà 17 buts en 41 matchs alors qu’il en avait inscrit seulement 5 en 55 joutes l’an dernier. Les deux clans auraient entamé des discussions de prolongation de contrat. LIEN

7. Les Sabres misaient beaucoup sur Tyler Myers avant qu’il ne se blesse. Voilà que le grand défenseur s’apprête à retourner au jeu, et les Sabres espèrent qu’il retrouvera la confiance d’antan. LIEN

8. Bon point amené par un collègue de La Voix de l’Est de Granby. En quelques sortes, remporter le bronze, c’est moins dur pour le moral que perdre en finale!

9. L’équipe d’étoiles du championnat mondial junior!

Bonne fin de soirée chers lecteurs!

//

PLUS DE NOUVELLES