L’avenir de Matt Murray semble incertain

Ça va un peu mieux, du côté de Pittsburgh. Même s’ils ont perdu leur dernière rencontre, hier soir face à l’Avalanche, les Penguins ont remporté trois de leurs cinq dernières parties.

Ceci dit, une chose ne changera pas (du moins, pour le moment) : les difficultés incessantes que les gardiens des Penguins connaissent depuis le début de la saison. Casey DeSmith, Tristan Jarry et Matt Murray compilent une fiche de 10-9-5, un taux d’efficacité de ,896% et une moyenne de buts alloués de 3,33.

C’est très moyen pour une équipe qui aspire à remporter une autre coupe Stanley, dans un futur à très court terme. Posséder un bon gardien de but est ultimement synonyme de succès, de nos jours…

Et les Penguins le savent mieux que quiconque. Marc-André Fleury et Matt Murray ont joué un rôle prépondérant lors des récents sacres – en 2015 et 2016 – de l’équipe. Ils ont réalisé quelques miracles, et ce, même si la défensive de leur équipe n’est pas la plus forte.

Revenons désormais à nos moutons, et à la saison 2018-2019.

Les statistiques énoncées ci-haut sont en grande partie faussées par les chiffres horribles que Matt Murray présente depuis le début de l’année. Tandis que DeSmith affiche un rendement de 6-3-3, une moyenne de buts encaissés de 2,41 et une efficacité de ,924%, Murray, lui, n’a remporté que 4 de ses 11 matchs, tout en allouant 4.08 buts par joute.

Son taux de succès est à ,877%…

Cela va tellement mal dans le cas du #30 que certains se demandent même si ce dernier pourrait être une monnaie d’échange pour Jim Rutherford dans le but d’aller chercher un défenseur capable de bouger la rondelle.

Les Penguins voient beaucoup de potentiel en DeSmith et Jarry, et c’est pour cette raison qu’un éventuel départ de Murray n’est pas à exclure.

Au final, Murray est (peut-être) en train de vivre la situation que Marc-André Fleury a vécue lors de sa dernière année en Pennsylvanie. Mais surtout, on se rend compte que la décision d’avoir laissé partir l’actuel gardien des Golden Knights était une erreur.

N’oublions pas que l’an dernier, Matt Murray n’a joué que 49 matchs, et ses chiffres (2.92 – .906%) n’étaient pas forcément très reluisants.

Il est également souvent blessé.

C’est clair : Murray semble perdu depuis le départ de Fleury. Le premier cité ne semble pas avoir les épaules nécessaires pour assumer le rôle de gardien #1 à temps plein.

Bref, on verra bien ce qui arrivera dans ce dossier. C’est à suivre, donc, comme dirait l’autre !

En rafale

– Kulak a remporté la loterie « Weber », ce matin !

– Ce sera extrêmement intéressant à suivre.

– Une entente assez lucrative pour Bush.

– Allez-y !

PLUS DE NOUVELLES