« L’archer de Rosario » rejoint l’Impact de Montréal

L’Impact a bougé hier, dans la courte fenêtre permettant aux équipes d’apporter des changements à leur effectif en prévision du repêchage d’expansion du FC Cincinnati qui aura lieu mardi prochain.

L’Impact a tout d’abord envoyé le gardien Maxime Crépeau aux Whitecaps de Vancouver. Ce dernier y rejoindra évidemment Marc Dos Santos mais également Youssef Dahha, entraîneur des gardiens qui aura suivi Crépeau à Montréal, Ottawa et désormais Vancouver.

50K et un choix de 3e ronde peuvent sembler peu à première vue, mais il ne faut pas oublier que le niveau entre la USL et la MLS est de plus en plus important, et le succès dans la deuxième ligue en importance en Amérique est loin d’être garant de succès dans la première. Surtout, le fait que Maxime Crépeau soit canadien et compte pour un joueur international dans 21 des 24 marchés de la MLS réduit considérablement sa valeur, assurément un point sur lequel les Whitecaps ont négocié à la baisse.

À 24 ans, Maxime Crépeau tenait absolument à avoir un nouveau départ ailleurs et l’Impact a exaucé son souhait. Cela n’implique toutefois pas que le québécois aura le chemin facile à Vancouver. Les Whitecaps ont également profité de la journée d’hier pour faire l’acquisition du gardien réserviste des Rapids du Colorado, Zach MacMath. MacMath est âgé de 27 ans et occupe surtout le rôle de deuxième gardien depuis quelques saisons au Colorado après un début de carrière plus prometteur avec l’Union de Philadelphie. MacMath a coûté 100K ainsi que l’attaquant Nicolas Mezquida, ce qui lui confère à priori une plus grande valeur que Crépeau, mais qui gagnera le poste de #1? En tous les cas, bon succès Max!

L’autre nouvelle de l’Impact était également déjà connue, mais elle demeure beaucoup plus importante pour l’avenir immédiat de l’équipe. Les Montréalais ont en effet acquis l’attaquant Maximiliano Urruti du FC Dallas en échange de 75K en allocation ainsi que du choix de première ronde de l’Impact au SuperDraft 10e au total.

Urruti, surnommé « archer de Rosario » par plusieurs, est un attaquant argentin âgé de 27 ans qui est en MLS depuis de nombreuses saisons déjà, ce qui lui permet notamment de posséder une green card lui permettant de ne pas être considéré comme joueur international, une excellente nouvelle pour l’Impact.

Surtout, comment expliquer le peu que l’Impact a donné pour les services d’un attaquant encore relativement jeune, gagnant du Supporter’s Shield avec Dallas en 2017, de la MLS Cup avec Portland il y a quelques années et qui a marqué 44 buts et 25 passes décisives en 162 matchs MLS?

D’une part, on aurait tort de sous-estimer un 10e choix au total au SuperDraft. Si l’Impact n’a pas ou peu de recruteurs qui s’occupent réellement de la NCAA et qui prennent ce repêchage au sérieux, c’est tout le contraire pour d’autres équipes. La principale preuve est la finale de la MLS Cup, remportée samedi soir par Atlanta United face aux Timbers de Portland. Julian Gressel, partant incontesté de la troupe de Tata Martino, a été sélectionné au 8e échelon du repêchage d’il y a deux ans alors que l’attaquant partant des Timbers, Jeremy Ebobisse, a été sélectionné tout juste l’an dernier. Ce n’est pas tellement que le SuperDraft ne regorge d’aucun talent, simplement qu’il faut une organisation prête à y investir beaucoup de temps pour que cela en vaille la peine. L’Impact ne le fait pas, probablement que le FC Dallas le fait.

De plus, le FC Dallas cherche définitivement à relancer son effectif. Les Texans ont perdu leur renommé entraîneur Oscar Pareja et se sont débarrassés d’Urruti et de Tesho Akindele (Orlando). On avance que l’organisation souhaiterait surtout faire jouer ses jeunes éléments durant la prochaine saison.

De plus, et c’est là que le tout devient intéressant, une clause spéciale a été ajoutée à l’échange entre l’Impact et Dallas.

Ces derniers mois, de nombreuses rumeurs renvoyaient Urruti en Argentine avec le club Newell’s Old Boys, où évoluait justement Urruti avant de faire le saut en MLS. Le FC Dallas était probablement à même de voir tout l’intérêt de ces clubs envers Urruti et voulait s’assurer de conserver une partie des profits si jamais l’Impact était tenté de le vendre ou s’il recevait une offre impossible à refuser. Ne partez toutefois pas en peur, Urruti a réfuté ces rumeurs au début du mois de novembre et a affirmé vouloir demeurer en MLS. Est-ce que le transfert vers Montréal change la donne? Parions que Rémi Garde s’est renseigné à ce sujet avant de conclure l’échange.

Surtout, si Urruti gagnait environ 775 000$ en salaire l’année dernière, on a appris que son contrat (encore valide pour 2 saisons) prévoyait une augmentation jusqu’à 1,1 million de dollars dès 2019. Incidemment, l’Impact devra utiliser beaucoup de son argent d’allocation s’il veut s’assurer qu’Urruti ne soit pas pris en compte comme joueur désigné, à moins qu’on choisisse plutôt de baisser le salaire de Saphir Taïder et d’accepter Urruti comme deuxième joueur désigné aux côtés de Nacho Piatti. Rappelons que les équipes n’utilisant pas leurs trois places de joueurs désignés ont droit à une injonction d’argent cadeau de la part de la ligue, argent sur lequel l’Impact compte assurément.

Si l’acquisition d’Urruti au niveau comptable et au niveau de l’effectif soulève encore quelques interrogations, son arrivée est une bonne nouvelle au niveau sportif. Très technique, pouvant évoluer comme un attaquant, comme un milieu offensif, mais étant surtout à son aise en tant que 9 1/2 ou dans un système à deux attaquants, Urruti est un joueur rapide qu’on dit très travaillant et qui devrait bien s’entendre avec Piatti et Alejandro Silva. Certains parlent d’ailleurs déjà d’un trio U.P.S. en haut du 4-3-3 de l’Impact. À moins que l’équipe n’utilise plutôt son surplus de défenseurs central pour jouer avec un schéma en 3-5-2, quitte à descendre Silva comme milieu droit?

Chose certaine, son arrivée et celle d’Harry Novillo amènent une profondeur bien nécessaire chez l’Impact, étant entendu que d’autres joueurs rejoindront l’équipe d’ici au début de la saison. La journée d’aujourd’hui demeure clairement un pas dans la bonne direction.

L’Impact a été l’une des équipes les plus actives hier, aux côtés des Whitecaps, de Dallas et d’Orlando.

De plus, c’était aujourd’hui que l’Impact devait rendre publique la liste de joueurs protégés en vue du repêchage d’expansion de la MLS où le FC Cincinnati pourra sélectionner 5 joueurs mais seulement 1 par équipe. La liste de protection de l’Impact comporte quelques surprises, mais rappelons que certains contrats peuvent inclure des clauses de non-mouvement obligeant l’équipe à les protéger.

Chris Duvall et Michael Azira pourraient être des choix logique pour Cincinnati. On a souvent vu des latéraux sélectionnés au repêchage d’expansion et Azira est un joueur d’expérience en MLS dont aura besoin une équipe comme Cincinnati. Il serait peu probable de voir Fanni ou Sagna repêché vu leur absence de contrat pour 2019 en date d’aujourd’hui.

Il demeure probable qu’aucun joueur de l’Impact soit sélectionné, plusieurs noms plus alléchants étant disponibles aux quatre coins de la ligue.

Commentez, partagez et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES