L’alignement du Canadien est désormais plus congestionné que l’échangeur Turcot

Que ce soit bien clair. Les chances de voir Nick Suzuki évoluer dans la LNH en 2018-19 sont très minces. Plus minces qu’une feuille de papier…

Alors, à court terme, le Canadien a dit bye-bye à un marqueur de 30 buts et a accueilli un marqueur de 20 buts.

À court terme, on peut donc dire que le Canadien forme une moins bonne équipe ce matin qu’hier.

Tu penses, Claude?

Le problème #1 de l’équipe était son attitude manque d’offensive. Et Marc Bergevin lui en a enlevée encore cet été. #Pacioretty #Galchenyuk

Mais bon… L’important, Bergevin, Molson et même Price vous le diront : C’est le long terme.

Reste qu’à court terme, on continuera de suivre notre équipe. On continue de payer des centaines de dollars pour la voir en spectacle. Et à prime abord, disons qu’on peut la décrire en modifiant une vieille expression.

Trop de chefs joueurs de profondeur, pas assez d’Indiens de joueurs d’impact!

Avec Paul Byron et Andrew Shaw qui pourraient amorcer la saison en même temps que leurs coéquipiers, l’attaque du Canadien sera plus achalandée encore que l’échangeur Turcot à l’heure de pointe.

Les dix premiers attaquants seront assurément Drouin, Tatar, Gallagher, Domi, Danault, Armia, Byron, Shaw, Plekanec et Lehkonen.

Hudon, Peca, Shinkaruk, Deslauriers, Scherbak et McCarron de la Rose se battront ensuite pour trois ou quatre postes disponibles. Bref, il y aura des surprises lors des derniers retranchements…

Et ça, c’est en concluant que Kotkaniemi ne disputera même pas une rencontre régulière avec le grand club.

Et en prenant pour acquis que Evans, Suzuki, Vejdemo, Verbeek, Alain, Agostino, Froese et Chaput ne causeront aucune surprise!

Avait-on vraiment besoin du retour de Plekanec?

À la ligne bleue, l’absence de Shea Weber permettra à Claude Julien et à Marc Bergevin de respirer un peu.

Petry et Alzner amorceront la campagne à Montréal. Ensuite, Schlemko, Benn, Juulsen, Mete, Reilly, Ouellet, Després, Sklenicka, Moravcik, Taormina, Valiev et Lernout se livreront une belle bataille…

Quant à l’adjoint de Carey Price, Antti Niemi a une bonne longueur d’avance sur Charlie Lindgren.

Bref, il y a vraiment congestion chez le Canadien… Mais on ne voit pas beaucoup de Porsche et d’Audi dans le trafic. On aperçoit davantage de Mazda et de Suzuki, justement…

Quant au refresh, reset et au retool (puisque Marc Bergevin refuse d’utiliser l’expression rebuild), il faut comprendre que Price, Weber, Alzner, Petry et Plekanec sont les vétérans à la bonne attitude autour desquels souhaite rénover le DG. A-t-il raison? Fait-il fausse route? À vous d’en juger.

En rafale

– Le Canadien possède désormais plusieurs espoirs de qualité à l’attaque.

– Ça aurait été l’inverse finalement…

– Max Pacioretty n’avait pas participé à la rencontre avec les détenteurs de billets de saison.

– Nick Suzuki est capable de jouer au centre, mais aussi sur les (deux) ailes. #Polyvalence

– Semble-t-il que le Canadien a toujours vu Nick Sukuzi dans sa soupe…

PLUS DE NOUVELLES