Laissons le CH et prenons le wagon vers Toronto ou Winnipeg

En 2015, plusieurs Québécois ont sauté dans le bandwagon des Blue Jays de Toronto et depuis, une tonne de casquettes de cette formation ontarienne se promène au Québec. À partir de là, n’est-ce pas le moment de prendre place dans un autre wagon et délaisser le Canadien? Je ne dis pas de tout brûler votre matériel de la Flanelle, mais pour les séries, le Canada en entier doit se ranger derrière les Jets de Winnipeg ou les Maple Leafs de Toronto… ou les deux, tout simplement.

Encore une fois, les organisations canadiennes seront peu nombreuses à danser ce printemps. Pourtant, les Sénateurs étaient tout près d’atteindre la finale de la Coupe Stanley l’an passé. Cette année, les amateurs de Calgary croyaient vraiment en leur équipe… À Edmonton, on était prêt à franchir un autre niveau, avec les beaux flashs printaniers de l’an dernier. Du côté de Vancouver, on se cherche une identité post-Sedin. Puis, à Montréal, lorsque Radulov et Markov ont quitté, tous les amateurs savaient que c’était terminé d’avance.

D’ailleurs, plusieurs personnes du Québec commencent à apprécier les Maple Leafs… Comment est-ce possible? Au Québec, on a appris à détester les Bruins et les Maple Leafs à partir de la maternelle, mais le vent semble souffler vers d’autres directions. Et c’est bien correct de voir certains anciens adeptes du Canadien se tourner vers les Leafs. Un groupe dynamique qui compte sur Auston Matthews, Mitch Marner et William Nylander. Juste ça, c’est suffisant pour nous séduire.

À Winnipeg, le marché n’est pas tellement sexy. Par contre, l’équipe est très charmante et les gens se déplacent afin d’observer le spectacle que celle-ci offre match après match. Patrik Laine, qui se bat pour le Maurice-Richard… Mark Scheifele, Blake Wheeler, Nikolaj Ehlers et Kyle Connor donnent tout un show et démontrent qu’on est très loin de ce dynamisme à Montréal.

Bref, le printemps dernier, les gens se sont rangés derrière les Oilers et les Sénateurs, donc ceux-ci lèveront leur verre pour les Jets et les Leafs cette année.

En rafale

– Pendant ce temps-là, le Canadien de Montréal, lui, est en route vers la pire campagne de son histoire.

– Cayden Primeau est en train de devenir un choix judicieux du Canadien de Montréal.

– Quelle carrière en dents de scie. Il est incapable d’être constant.

– Je demeure persuadé que les fanatiques de soccer sont heureux?

PLUS DE NOUVELLES