L’agent d’un centre des Jets n’est pas optimiste quant au futur de son client dans l’organisation

Avoir du flair au repêchage, ça facilite les choses.

Un peu plus de deux semaines avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes, il semble improbable que Paul Stastny effectue un retour dans l’uniforme des Jets de Winnipeg. Il faudra donc trouver quelqu’un pour remplacer ce vétéran rapidement devenu indispensable au milieu de Patrik Laine et Nikolaj Ehlers.

Kevin Chevaldayoff n’aura pas à chercher bien loin. Le jeune Jack Roslovic semble prêt à hériter d’un mandat important au sein du top 9 de l’équipe. Même chose pour les espoirs Mason Appleton et Brendan Lemieux. Suite à un petit tour de chaise musicale de tous ces espoirs, on risque de retrouver Nic Petan, un centre pourtant prometteur, seul,debout.

Joe Oliver, son agent, assure que son client n’a pas demandé de transaction. Il réitère même l’amour du jeune Petan pour Winnipeg. Tout ça ne l’empêche pas d’être réaliste. À 23 ans, Petan n’a disputé qu’une quinzaine de matchs sur des unités de soutien cette année, malgré des statistiques ahurissantes dans la Ligue américaine. Cela pousse donc Oliver à se demander si Petan gagnera vraiment une place au sein de l’alignement des Jets l’an prochain…

Ce n’est pas à défaut de manquer de talent. Extrêmement brillant en possession du disque, Petan est un passeur d’exception qui possède d’excellentes mains. Sa petite stature et son manque de vitesse pourraient toutefois lui poser quelques problèmes dans la LNH.

Joe Olivier estime tout de même que Petan pourrait dès la prochaine saison exceller au sein d’un top 6. Il est fort possible que les Jets lui offrent la chance d’obtenir du temps de jeu en l’échangeant à une autre formation. Son nom avait d’ailleurs été lié au Canadien à la date limite des transactions…

Nic Petan pourrait s’amener à Montréal dans un contexte similaire à Mike Reilly : le Canadien n’aurait pas à offrir une sélection bien excitante pour cet espoir qui doit être soumis au ballottage pour être cédé dans la Ligue américaine. Son acquisition permettrait donc au CH d’offrir une chance à un jeune centre sans avoir à hypothéquer sa mini reconstruction.

On se demande toutefois pourquoi les Jets ne confieraient-ils pas un rôle à Petan, qui ne couterait pas très cher, alors que l’équipe sera coincée sous le plafond salarial. Petan pourrait remplacer Mathieu Perreault à moindre cout sur un troisième trio…

Il faudra définitivement suivre les Jets de près cet été.

En Rafale

– Budaj effectue un retour chez les Kings!

– Je ne sais pas quoi penser de cet article…

– Gronk est souvent blessé…

– Monika Caryk ne commentera pas l’affaire Karlsson.

PLUS DE NOUVELLES