Lafleur croit que ses anciens CH battraient l’édition actuelle

Guy Lafleur est réputé pour son franc-parler. Un homme authentique et franc qui ne passe pas par Paris lorsqu’on lui pose une question. Flower peut se permettre de ne pas tenir sa langue puisque des joueurs comme lui chez le Canadien, il n’y en aura fort probablement plus jamais. L’une de ses meilleures citations a été livrée cette semaine, sur les ondes du 91.9 Sports. Ce n’est pas directement lui qui a parlé à la radio, mais plutôt Gilbert Delorme qui a rapporté cela. C’est ce que m’a confié un auditeur après ma lecture de cette publication.

Lorsqu’on lui demande si les formations du Canadien pour lesquelles il a évolué dans le passé seraient en mesure de vaincre la mouture de cette année, sa réponse a été sans équivoque : « Évidemment qu’on les battrait et probablement par un but ou deux! »

Juste un but ou deux, Flower? N’oublie pas que les gars sont rendus à 65-70 aujourd’hui.

OK. Il faut prendre cela avec un grain de sel. Le Démon Blond a sorti cela sous forme de farce… surtout avec la saison pitoyable que connaît le Canadien de Montréal. Malgré le manque d’énergie (très palpable) et d’engouement de l’édition actuelle, les joueurs de 65-70 ans ne pourraient certes pas maintenir le rythme. On le voit lors des matchs des anciens, avant une joute extérieure, les gars n’ont plus l’étoffe de jadis.

Disons simplement que cette réponse de l’ancien numéro 10 tombe juste à point. Le Canadien en arrache et cette franchise est en train de dessiner l’une de ses pires saisons de l’histoire. Il y a de quoi faire friser tous ces anciens, qui ne peuvent pas comprendre qu’un tel scénario est en train de se produire.

Donc, à quand ce duel des anciens contre l’équipe actuelle?

En rafale

– Je lisais un article sur RDS qui posait la question suivante : Le Canadien doit-il patienter? La réponse est pourtant simple : NON. Assez, c’est assez. [RDS]

– Selon le site The Athletics, les meilleurs non rentals sont : Erik Karlsson, Ryan McDonagh, Max Pacioretty, Mike Hoffman et Justin Faulk.

– Les paroles d’un sage jeune homme.

– Trois ou quatre formations de la Ligue nationale démontreraient un certain intérêt envers Brian Gionta.

– Quand Tomas Plekanec a son nom collé à une légende.

PLUS DE NOUVELLES