La vision du Canadien lors de la deuxième ronde de 2013

Un de nos lecteurs nous a envoyé une statistique intéressante au sujet d’Artturi Lehkonen. Lorsque l’un de ceux-ci nous partage une donnée aussi séduisante, je me dois d’en faire un texte pour le féliciter de cette trouvaille. Qu’a-t-il fait le Finlandais? Rien de bien spécial, mais de souligner qu’il est le meilleur marqueur des joueurs sélectionnés en deuxième ronde en 2013, ça vaut le détour assurément.

Avec un total de 49 points, dont 30 buts, en 139 rencontres, il se retrouve devant des joueurs comme Adam Erne, Jacob de la Rose ou Nic Petan, tous des gars sélectionnés bien avant lui. Lehko a été le 55e choix de cette cuvée et il s’impose comme un choix judicieux du Canadien de Montréal. En troisième ronde, toujours en 2013, Jake Guentzel, Anthony Duclair et même Sven Andrighetto ont été des choix intéressants, qui, aujourd’hui, jouent à temps plein au sein de la LNH.

Capture d’écran via HockeyDB

Encore plus positif, Jacob de la Rose et Lehkonen sont ceux qui ont disputé le plus de matchs de cette deuxième ronde de 2013. Donnons du crédit au Canadien, il le mérite amplement sur ces deux coups-là!

Restons encore dans le passé, en 2013… C’est aussi cette année-là que Jonathan Drouin a été sélectionné au troisième échelon par le Lightning de Tampa Bay. Parmi les joueurs du premier tour de cette cuvée, il figure au neuvième rang des meilleurs pointeurs (de la première ronde) avec un total de 141 points en 241 matchs. Mine de rien, qui pointe tout juste derrière lui au dixième rang? Max Domi, avec un total de 135 points en 222 matchs. Avec ses 303 points en 374 joutes, Nathan MacKinnon siège au premier rang.

Le positif dans tout ça, ça demeure la position des joueurs du Canadien parmi cette cuvée. Drouin et Domi n’ont pas été sélectionnés par le bleu-blanc-rouge, mais aujourd’hui, ils sont deux jeunes joueurs revêtant cet uniforme. À partir de là, Drouin, Domi et Lehkonen doivent continuer de progresser et ajouter encore plus de points à leur fiche afin de guider le Canadien vers quelque chose de plus glorieux.

En rafale

– Un excellent point.

– Que se passera-t-il avec le dossier « Roberto Osuna »? Un dossier nébuleux et une patate chaude, donc ce n’est pas évident de jongler avec ça.

– Comme le mentionne si bien le collègue Nilton : vive la transparence.

PLUS DE NOUVELLES