La situation salariale du CH: la clé qui peut mener à la Coupe Stanley | En rafale

Une des armes les plus précieuses, pour un directeur général dans la LNH, est de disposer d’une marge de manœuvre sous le plafond salarial, tout en ayant déjà une bonne formation sous la main, ce qui lui permet de procéder à des ajustements en cours de saison. C’est justement le cas de marc Bergevin, avec les Canadiens de Montréal, dont l’équipe, qu’on voit généralement parmi les 10 meilleures de toute la LNH, montre la 16e plus haute masse salariale seulement:

Le Tricolore, contrairement à plusieurs autres formations de pointe à travers le circuit (Tampa Bay, Chicago, Washington, Rangers de New York, Blues de St. Louis, Penguins de Pittsburgh), a donc une certaine liberté et dispose d’un peu d’argent (2,892 millions $) pour améliorer son équipe, sans pour autant avoir à liquider absolument des salaires au passage. Qui plus est, avec les contrats de Tomas Plekanec (5 millions $), Tom Gilbert (2,85 millions $), Alexander Semin et Dale Weise (un peu plus d’un million $ chacun) qui viendront à échéance au terme de la campagne, Bergevin n’est pas pris à la gorge avec une multitude de pactes onéreux qui s’éternisent. Il a été visionnaire l’an dernier lorsqu’il est parvenu à échanger les contrats de Rene Bourque et de Travis Moen, et il ne faudrait pas s’étonner qu’il récidive en transigeant d’autres pactes agaçants cette année, on pense à ceux d’Alexei Emelin (trois autres saisons à 4,1 millions $) et de David Desharnais (deux autres saisons à 3,5 millions $).

 

Les trois meilleurs éléments des Canadiens, qui sont P.K. Subban (9 millions $), Max Pacioretty (4,5 millions $) et Carey Price (6,5 millions $) comptent pour un montant total de 20 millions sous le plafond salarial et il en sera ainsi jusqu’en 2018, année où le contrat de Carey Price prendra fin. Les contrats de Pacioretty, Gallagher (3,75 millions $ par an jusqu’en 2021) et Galchenyuk (2,8 millions $ par an jusqu’à la fin de son contrat dit de transition en 2017) représentent, dans une certaine mesure, des aubaines dans la réalité d’aujourd’hui dans la LNH. C’est sans oublier que le Tricolore paie Price largement sous la moyenne des meilleurs joueurs du circuit, lui qui a été élu premier de classe l’an dernier.

 

C’est ce qui explique pourquoi la fenêtre d’opportunité vers une Coupe Stanley est ouverte pour les trois prochaines années à Montréal. Il en revient donc à Marc Bergevin de faire les bons mouvements de personnel et à Michel Therrien d’utiliser adéquatement les pièces qu’on lui dénichera.

Les dernières nouvelles dans l’entourage de la Flanelle

 

– Max Pacioretty passe en deuxième vitesse en solo sur la glace de Brossard.

Son tir est toujours aussi puissant et précis, la preuve :

– Pacioretty n’est pas le seul éclopé à retrouver graduellement la forme, c’est aussi le cas du premier choix de l’équipe au dernier repêchage, Noah Juulsen, victime d’une commotion cérébrale.

– Les formations du CH aujourd’hui :

On remarque que le portrait se précise rapidement et on a séparé les groupes de manière claire. Ce qui n’augure rien de bon pour Christian Thomas et Gabriel Dumont, qui se retrouvent sur la voie de service. #Doiventpasserparleballottage

– Quelques éclopés ce matin chez les Canadiens… Rien de grave dans le cas de Semin selon la plupart des échos et pas de nouvelles dans le cas de Desharnais. Jérémy Grégoire est aussi absent à cause d’une blessure, dans son cas, ça devient redondant à chaque camp d’entraînement.

En rafale

– La liste des anciens bagarreurs de la LNH décédés prématurément continue de s’allonger à un rythme inquiétant. LIEN

John Kordic, 27 ans, overdose.

Bob Probert, 45 ans, crise cardiaque.

Wade Belak, 35 ans, suicide.

Steve Montador, 35 ans, suicide.

Derek Boogaard, 28 ans, overdose.

Rick Rypien, 27 ans, suicide.

Todd Ewen, 49 ans, suicide.

 

– Le robuste ailier Wayne Simmonds, des Flyers, a hâte de frapper « pour vrai ».

– Un directeur général âgé de 30 ans dans la MLB. #Lestempschangent

– Mike Babcock veut que les Leafs soient à l’image des Red Wings, ne manque que Zetterberg, Datsyuk, Kronwall et ça y’est… #Sarcasme

– Parlant de Babcock, sera-t-il l’élu qui dirigera l’équipe canadienne à la Coupe du monde de hockey? LIEN

– 10 joueurs à éviter dans votre pool de hockey. LIEN

– Est-ce que Michael Bournival est déjà rendu au point de non retour? LIEN

– À Nashville, on veut mettre moins de poids sur les épaules du duo de défenseurs Weber-Josi cette saison.

– Stephen Logan a brillé et son jeu inspiré à mené les Alouettes à la victoire, hier.

– Une liste pour préparer votre pool selon les positions de chaque joueur, gracieuseté de Scott Cullen, de TSN. LIEN

– La LHJMQ a fait connaître l’identité des joueurs de la dernière semaine.

– Controversé à Detroit, il récidive avec les Dolphins de Miami. #Épais

– Quand la politique et le sport se mélangent…

PLUS DE NOUVELLES