La situation des Coyotes est-elle en train de s’améliorer?

«Coyotes» et «succès» sont deux mots qui ont rarement été employés dans la même phrase, dans les dernières années, à moins que ça n’ait été utilisé dans un contexte de négation.

Les problèmes d’aréna et d’argent directement reliés aux performances de l’équipe sur la patinoire ont fait la manchette à plus d’une reprise et les rumeurs de déménagement ne meurent pas, malgré tout.

Mais la situation pourrait-elle s’améliorer?

Le nouveau président et CEO des Coyotes Ahron Cohen s’est entretenu avec Richard Morin afin de discuter de son ascension et ce qu’il entrevoit pour le futur de la franchise. Et franchement, c’est intéressant.

Cohen, natif du Minnesota, où il a toujours été un amateur de hockey, est tombé en amour avec l’Arizona il y a de nombreuses années alors qu’il y était pour un match de football avec son père. Éventuellement, le destin aura fait en sorte qu’il se retrouve avec un poste important au sein de l’équipe de hockey de l’État.

Le chemin a été long, et il a dû passer par plusieurs entreprises différentes, mais être à l’emploi des Yotes est pour lui tout un honneur.

« Je suis un grand fan des Coyotes depuis que je suis venu ici. J’aime qui ils sont et ce qu’ils représentent, leur abilité de passer à travers l’adversité et continuer de l’avant. »

Le travail de recherche d’un aréna qui avait été commencé continuera à être une priorité pour lui, ses conseillers, Andy Barroway (propriétaire) et John Chayka.

Selon lui, s’ils commencent par bâtir une base d’amateurs ainsi qu’une équipe compétitive qui impacte positivement la communauté, tout le reste se réglera. Et il est sur la même longueur d’onde que Chayka et Barroway, là-dessus.

Toujours selon lui, le progrès de l’organisation se fait déjà voir.

« On développe des liens locaux dans la communauté. On développe le succès sur la patinoire et on amène les bonnes personnes dans l’organisation, celles qui vont nous aider à aller de l’avant. On commence à voir des résultats de cette positivité. Un média local vient tout juste d’effectuer au sondage qui demandait laquelle des équipes en Arizona les excitait le plus, et nous avons eu 68% des votes accordés aux quatre équipes professionnelles. Ça signifie qu’on fait bien les choses. »

En Rafale

– Le Lightning a maintenant terminé son boulot, chez les agents libres.

– J’ai extrêmement hâte à la Coupe Rogers. Sérieusement.

– On souhaite bonne fête au fils de McKenzie, qui suit les traces de son père.

 

 

PLUS DE NOUVELLES