La preuve qu’un bon groupe de leaders peut faire une grosse différence

L’histoire d’Evander Kane avec les Sharks de San Jose s’est amorcée de façon exemplaire… et je ne parle pas nécessairement des quatre buts qu’il a inscrits hier. Je parle de la première étape de son arrivée, où Joe Thornton s’est occupé de le ramasser à l’aéroport. À partir de là, Kane a fort probablement compris que les choses allaient changer. En plus d’habiter avec Jumbo Joe, il a rejoint un VRAI groupe de leaders. Et lui-même en est conscient.

Ça lui a peut-être pris neuf ans avant d’accomplir cet exploit, mais il l’a réalisé avec un groupe de gars formidables. Lorsqu’il évoluait à Buffalo, il était loin de faire affaire avec ce type de noyau puisque là-bas, le noyau, c’était lui et Jack Eichel… Maintenant, il a Joe Thornton, Brent Burns et Joe Pavelski pour s’occuper de lui et l’encadrer. Dès son arrivée, il a compris que ce ne serait plus le même party qu’à Buffalo.

Depuis qu’il endosse l’uniforme de Requins, il a noirci la feuille de pointage à 10 reprises en huit rencontres. La nouvelle coqueluche de San Jose a désormais la chance d’évoluer avec l’un des meilleurs capitaines du circuit, Joe Pavelski. Avant et après les rencontres, c’est Joe Thornton qui le prend par la main et qui s’assure que le jeunot de 26 ans se comporte comme un adulte.

Kane a une tonne de qualités comme joueur de hockey : il patine à la vitesse du vent, il a des mains vives, il a une force physique incroyable, il est combatif… Bref, un beau package. Toutefois, son attitude loin des arénas est nébuleuse… et lui a peut-être empêché de performer à la hauteur de son réel potentiel.

Toutefois, maintenant, avec un soutien de grands leaders, il est en train de connaître les meilleurs moments de sa carrière. Souhaitons-lui donc de parapher un pacte avec cette équipe à la suite de cette saison. Avec un vrai groupe de leaders, un joueur énigmatique peut réellement atteindre son plein potentiel.

Bref, cette formation sera certes à surveiller lors du tournoi printanier… si elle y accède (j’suis convaincu).

C’est ce type de noyau que le Canadien doit se monter… 

En rafale

– Cette équipe est en mission à l’aube du bal printanier.

– Nathan MacKinnon est devenu le joueur qu’il devait devenir.

– Une autre preuve que Mathew Barzal est dans une classe à part.

– Une cérémonie parfaite pour le fiston des Capitals de Washington!

PLUS DE NOUVELLES