La pression va-t-elle sauver Marc Bergevin?

La ligne est mince. Très mince.

L’échange de P.K. Subban fut douteux, et celui de Mikhail Sergachev semble l’être tout autant.

Marc Bergevin s’apprête apparemment à se départir d’un autre joueur d’impact, Max Pacioretty, et il ne peut pas se tromper. La pression se fait ressentir.

Améliorer sa moyenne au bâton avec un home-run

Bob McKenzie s’est présenté sur les ondes de TSN 690 afin de discuter de Max Pacioretty, hier, et y est allé de quelques commentaires intéressants à ce sujet.

L’insider a d’abord mentionné que s’il voulait échanger le #67, il se devait de le faire en grand. Il doit frapper un home-run, sans quoi le retour ne sera pas toléré. On ne peut pas échanger un joueur de cette trempe contre des joueurs/choix qui vivent une certaine incertitude quant à leur impact.

« Tu ne peux pas échanger ton capitaine, qui est un marqueur de 30 buts, contre un sac de haricots magiques. »

Pour ce faire, McKenzie croit que le directeur général du Canadien n’a pas le choix de faire l’acquisition d’un jeune joueur de centre, dans une telle transaction.

 

Une possibilité qu’il juge presque nulle, en vue de la date limite des transactions. Il croit que ce n’est pas faisable, dans une fenêtre de 2 semaines, en raison du nombre limité de jeunes joueurs de qualité étant disponibles sur le marché des transactions.

La pression peut servir de motivation… Mais aussi de fardeau

Je me suis d’ailleurs posé une question assez intéressante, lors de ma réflexion à ce sujet. C’est d’ailleurs le titre de ce texte : la pression va-t-elle sauver Marc Bergevin?

Voyez-vous, très souvent, les équipes seront impatientes et se départiront de leur directeur général, lorsque quelques mauvaises transactions sont complétées et que les séries sont hors de portée. À Montréal, Geoff Molson continue d’offrir à Bergevin des chances de se racheter.

Si on laisse le feu venir aux fesses du DG du Canadien, deux choses peuvent se produire. Il pourrait…

1. Effectuer un tour de magie afin de sauver son emploi

2. Crouler sous la pression et conclure une autre mauvaise transaction

Tout indique que la prochaine transaction d’importance déterminera son futur avec le Canadien. Voyons voir comment il réagira, avec autant de pression…

En Rafale

– Luc-Olivier Blain obtient un essai avec le Rocket.

– Lars Eller explique sa décision.

– Au moins, les Jeux Olympiques nous apportent leur lot de belles histoires.

– Drake Caggiula a dépensé beaucoup d’argent pour avoir des broches pendant 3 ans… Tout est gâché.

https://twitter.com/EdmontonOilers/status/962402120728158208

– Craig Cunningham lance sa fondation!

 

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES