La présence de plusieurs attaquants sur le marché pourrait affecter la valeur de Pacioretty

Notre concentration sur les récentes difficultés du Canadien masque une réalité importante à souligner : il y a plusieurs autres équipes qui en arrachent cette année, dans la LNH!

Les Sénateurs d’Ottawa ne parviennent plus à gagner depuis l’obtention de Matt Duchene, les Coyotes et les Sabres, fidèles à leurs habitudes, croupissent au fond du classement général, les Canucks ainsi que les Red Wings tournent en rond tandis les Oilers déçoivent leurs partisans qui rêvaient à la Coupe Stanley cette année.

Bref, tout ce beau monde-là sera vendeur à l’aube de la date limite des transactions… et tout ce beau monde-là proposera aux équipes adverses des ailiers dont la valeur marchande sera plus basse que celle de Max Pacioretty.

Alors que la disponibilité d’Evander Kane, Mike Hoffman puis d’Anthony Duclair a déjà été confirmé, les noms de Gustav Nyquist, Thomas Vanek, Tobias Rieder et Patrick Maroon risquent d’apparaitre sur le marché des transactions au cours des prochaines semaines. À court terme, il semble plus réaliste de voir un de ces attaquants être transigé, alors que Marc Bergevin demanderait présentement la lune en retour de son capitaine.

Ça, c’est une bonne nouvelle.

Il est actuellement difficile pour les partisans du Canadien de saisir ce qu’apporte le 67 à l’équipe, alors qu’il ne marque pas. Il ne faut pas oublier que sa prestance défensive demeure un atout de taille!

La transaction mettant en vedette Max Pacioretty dictera les futurs succès du Canadien. À l’instar de Joe Sakic, le DG du Canadien devra être patient s’il souhaite recevoir des actifs correspondant à ses attentes. Vraisemblablement, l’offre excessive d’attaquants sur le marché risque de repousser le départ du capitaine à la saison estivale.

Espérons seulement que Pacioretty sorte de sa torpeur… un marqueur qui ne marque pas sur une période de vingt matchs peut être monnayable. Peut-on en dire autant lorsque la guigne s’étire sur une période de 60 parties?

En tout cas, le départ prochain de l’Américain semble désormais une certitude. Selon Elliotte Friedman, Pacioretty sera bel et bien échangé. Reste à savoir si cela surviendra avant mars ou durant l’été…

En Rafale

– Une évidence…

– Un match facile pour le Canada?

– Et Galchenyuk au centre?

– La situation doit être extrêmement difficile pour Max Pacioretty…

PLUS DE NOUVELLES