La folie de Vegas | Ailier droit recherché

Les matchs présaisons sont trompeurs, difficiles à analyser, dans ce qu’il y a de bien comme dans ce qu’il y a de mauvais.

C’était particulièrement le cas à Las Vegas samedi dernier, où l’Impact a finalement foulé le terrain après quelques semaines d’exercices physiques et d’entraînements.

Crédit photo | Las Vegas Review Journal

Non seulement les joueurs étaient inévitablement rouillés après plusieurs mois loin d’une situation de match, mais le fait qu’il s’agissait de la toute première rencontre de l’histoire du Las Vegas Lights FC, sur un terrain de baseball clairement trop petit pour le foot, filmé par quelqu’un qui ne sait visiblement pas vraiment comment contrôler une caméra, a tout de même créé une certaine « magie »…

Vegas ne fait jamais rien comme les autres, et c’est aussi le cas de leur toute nouvelle équipe USL. En plus d’arborer l’un des uniformes les plus laids que j’ai aperçus depuis le fameux maillot jaune et bleu poudre du Crew de Colombus d’il y a quelques années, le Las Vegas Lights FC a engagé le gardien le plus fou qu’il m’ait été donné de voir en foot professionnel. Dès le début de match, on le sentait surexcité, montant très haut sur le terrain et cherchant à s’impliquer balle au pied. Rien de trop mal là-dedans, mais c’est rapidement devenu hors de contrôle. Moins de cinq minutes après un dégagement raté qui a dévié sur son défenseur et a pénétré dans son propre filet, il a tenté une et deux feintes face à David Choinière et a été forcé de prendre un carton rouge pour éviter un but… Divertissant certes, mais ridicule!

C’est probablement tout ce qu’on retiendra d’un match sinon assez ennuyant et désordonné. Le petit terrain n’aidait pas, mais l’Impact n’a pas réellement su installer son jeu, créer une cohésion, prendre l’ascendant sur un adversaire clairement inférieur.

On se débarrasse de la rouille, c’est normal, mais on peut tout de même se permettre quelques observations sur certains joueurs. J’ai bien aimé ce que j’ai pu voir de Jeisson Vargas. Ceux qui s’inquiétaient des comparaisons avec Lucas Ontivero auront été rassurés par le match de samedi puisqu’on a vu un Vargas beaucoup plus impliqué et en liaison avec ses coéquipiers que ce que n’a jamais démontré Ontivero. Je pense notamment à une superbe passe de Vargas qui a brisé la ligne défensive et a parfaitement servi un Mancosu laissé seul devant le gardien. Vargas, Piatti et Mancosu ont justement souvent permuté au fil de la rencontre, ce qui laisse présager un beau mouvement offensif lorsque tout sera à point. Nacho, justement, n’a jamais vraiment trouvé son rythme dans ce match et ratait presque tous ses dribble, ce qu’on mettra sur le compte de la présaison.

Si on peut déjà déterminer que Nacho et Vargas feront partie du quatuor offensif le 4 mars prochain, que ce sera Mancosu ou Jackson en pointe, l’interrogation demeure quand à l’aile droite.

On se doutait depuis quelque temps que Rémi Garde voulait essayer Edwards à ce poste, mais le joueur n’y semblait définitivement pas à l’aise. On peut le comprendre, lui qui a été formé comme ailier gauche avant d’être utilisé comme latéral dans un 3-5-2 l’an dernier à Toronto. Il était perdu à droite, sans réels repères et sans arriver à former quelconque chimie avec le latéral Michael Petrasso qui peinait à trouver les espaces vers l’avant. Surtout, Edwards n’a pas réussi à faire parler son flair offensif, lui qui semblait chercher des façons de ne pas tirer au but…

Mais l’essai assez beige de Raheem Edwards à droite soulève quelques interrogations. Dominic Oduro est définitivement sorti des plans de Rémi Garde, l’entraîneur l’a explicitement laissé entendre dans une entrevue avec Patrick Leduc cette semaine et il a été le seul joueur non-blessé avec James Pantemis a ne pas jouer quelques minutes à Vegas. Ça dit ce que ça dit.

Michael Salazar a marqué un but facile, mais il a marqué quand même. Est-il un ailier ou un attaquant de pointe? A-t-il une grande marge de progression? Difficile à dire. Est-il réellement une option comme partant à droite? Je demande à voir…

Celui qui m’a marqué est David Choinière. Impliqué, rapide, créatif, fonceur… Il en a encore beaucoup à apprendre et doit faire attention à ses premières touches de balle qui ont tendance à être nerveuses, mais il a trouvé le moyen de se démarquer. Je serais surpris si Rémi Garde ne l’essayait pas à droite quelques fois durant le camp, et qui sait s’il ne pourrait pas être dans le XI partant à Vancouver au début du mois de mars…

Sinon, les jeunes ont assez bien paru. J’aime bien Ken Krolicki, il pourrait être un réel vol du repêchage s’il obtenait un contrat avec l’Impact, et il amènerait une profondeur nécessaire au milieu de terrain. Mathieu Choinière, Daniel Kinumbe et Clément Bahiya ont relativement bien fait dans les circonstances, mais Gabriel Balbinotti est celui qui a le plus attiré mon attention. Imposant, technique, il semble déjà supérieur à un Nick DePuy et il pourrait signer un contrat professionnel plus tôt que tard. Sinon, j’espère que l’Impact lui trouvera un club USL où il pourra avoir le temps de jeu nécessaire pour maintenir sa progression.

Un premier match qui ne passera pas à l’histoire donc, loin de là, mais qui marque tout de même le début de l’ère Rémi Garde avec une victoire. L’Impact s’est déjà envolé pour St. Petersburg et affrontera ce soir à 19h le Fire de Chicago dans le deuxième match amical d’une série de 5 d’ici au début de la saison.

https://twitter.com/TampaBayRowdies/status/963155040902045698

DANS L’ABRI
– Après l’annonce de Rémi Garde qui se dit toujours en recherche d’un défenseur, d’un milieu ainsi que d’un attaquant, une rumeur insistante provenant de Turquie se fait entendre. L’Impact serait prêt à faire une offre d’environ 2 millions pour 80% des droits du défenseur malien de 20 ans Mamadou Fofana. On en sait peu sur le défenseur d’Alanyaspor outre qu’il a tout de même disputé 18 matchs en première ligue turque cette année. Son jeune âge intrigue, mais la même question revient : Est-ce logique de « dépenser » trois places internationales en défenseurs centraux?

– Pendant ce temps, Toronto FC continu d »améliorer son équipe championne en ajoutant le latéral droit brésilien Auro Alvaro en prêt avec option d’achat depuis le FC Sao Paulo, au Brésil. Un jeune joueur prometteur de 22 ans qui devrait servir de doublure à l’autre grosse signature du mercato, le latéral droit Gregory Van Der Wiel qui portera curieusement le #9.

– Masta Kacher, que l’Impact a laissé aller dans la foulée de la disparition du FC Montréal, s’est entendu sur un contrat avec le club-école USL du Real Salt Lake. Il avait fait tourner bien des têtes avec le Colorado l’an dernier, et plusieurs auraient voulu que l’Impact rapatrie le milieu offensif formé en ses rangs… Espérons que l’équipe n’aura pas à s’en mordre les doigts.

– Si vous souhaitez contribuer Kan Football Club et à ses merveilleux podcasts comme, par exemple, le dernier Couscous Piri-Piri, jetez un coup d’oeil à leurs tous nouveaux chandails et autres vêtements Trop de poutine. Toujours un classique !

Commentez, partagez et suivez-moi sur Facebook et Twitter.

ALLONS.

PLUS DE NOUVELLES