La contribution de tous les 3e trios de la ligue |Des signes encourageants pour l’attaque du CH? | Prolongation | Mise au point

C’est bien connu, les unités de soutien peuvent faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre en séries éliminatoires.

Je me suis amusé à compiler la contribution de chaque 3e trio de la ligue en terme de points par match – la formule est la suivante: PPM F1+PPM F2+PPM F3. La composition des trios est tirée du site DailyFaceoffs. On trouve donc  quelques irrégularités puisqu’il ne s’agit que des combinaisons actuelles à travers la ligue, et non celles plus permanentes.

—–
Suivez-moi sur Twitter —-

Comme vous pouvez le voir, le 3e trio du CH – ayant produit 0.84 point par match –  figurait parmi les pires du circuit avant l’échange de Sekac. Rien ne promet que ces chiffres tendront à s’améliorer grâce à l’apport du costaud Devante Smith-Pelly, mais, soyons optimistes, on peut difficilement faire pire.

Lars Eller et Brandon Prust ne seront jamais reconnus pour leur vision du jeu ou leur altruisme. Sekac, qui montre un flair offensif bien aiguisé, se voulait en quelque sorte un intrus à la droite de ce trio. Il opte pour des patrons de jeu très différents et plutôt imprévisibles, alors que Eller et Prust suivent des trajectoires nord-sud. Or, en insérant Smith-Pelly sur le flanc droit de la 3e unité – il faudrait au préalable y ramener Eller au centre – on obtient un mélange beaucoup plus harmonieux. Une combinaison sans dentelle prônant l’échec avant et le « crash and bang », en bon français.

Ces mêmes aptitudes ont donné à Weise son heure de gloire sur le 1er trio, et à Bournival l’an passé, une longue audition aux côtés de Plekanec. Fabriquer des trios ne consiste pas simplement à réunir le talent, mais à l’assembler de sorte à maximiser la synergie d’un groupe de joueurs.

Prolongation
– Que penser de cette citation de P.K. Subban? #Hehe

– Devante Smith-Pelly n’aimait pas le brassage de trios, à Anaheim. Il ne tardera pas à faire connaissance avec Michel Therrien! LIEN

Mais je suis convaincu qu’on l’utilisera à l’aile droite. À Anaheim, il ne se sentait pas confortable puisqu’il jouait du côté opposé à sa latéralité.

– Ouf! Respirons par le nez!

– Vincent Damphousse croit que Lars Eller est mis en vitrine. Pourquoi? Parce que le Danois joue 16 minutes par match même s’il n’a enregistré qu’un point en février. LIEN

Je ne suis pas d’accord. Elliotte Friedman était le premier à dire il y a quelques semaines que Jiri Sekac pourrait être échangé et que Marc Bergevin ne veut pas du tout se départir de Lars Eller.

– Marc Bergevin doit maintenant acquérir Sean Bergenheim pour former l’une des 3e lignes les plus redoutées de la LNH. Imaginez Bergenheim-Eller-Devante Smith-Pelly! J’en ai déjà des frissons.

Il épie d’ailleurs les Panthers ce soir:

– Rodger Brulotte compare DSP à René Bourque. LIEN

Il se trompe royalement…

– Jiri Sekac: « Je n’ai jamais su ce qu’était mon rôle à Montréal. » LIEN

– Marc Bergevin voudrait encore ajouter un ou deux joueurs à sa formation!

– Andrew Berkshire croit que le CH a troqué Sekac pour un joueur largement inférieur. LIEN

Berkshire est un brillant analyste, mais le hic, c’est qu’il n’est pas capable d’expliquer pourquoi les chiffres disent ceci ou cela. Parfois, il faut essayer de voir plus loin.

– Smith-Pelly: un golfeur qui a du style. LIEN

– Erreur sur l’application du CH: Lapierre ne joue plus pour les Blues et Emelin est absent ce soir!

Mise au point
1. Les Sabres ne demanderaient qu’un espoir B+ en retour de Chris Stewart.

Ils sont moins gourmands qu’on ne le pense, mais reste que c’est cher payé pour un attaquant aussi énigmatique.

2. Une nouvelle espèce d’insecte est nommée en l’honneur de Tuukka Rask! LIEN

3. Le DG des Ducks, Bob Murray n’a pas la langue dans sa poche!

4. Un attaquant slovaque donne une leçon de hockey à ses deux couvreurs et marque: LIEN

5. Les bancs se vident et une bagarre éclate à St-Cyrille. LIEN


 

PLUS DE NOUVELLES