La Confrontation des recrues, une mauvaise idée pour les jeunes?

En 2007, Bob Gainey prenait une décision controversée, mais logique : le Canadien n’allait plus participer aux tournois d’espoirs entre équipes, jugeant que le risque de blessure impliquant ce genre de joute était beaucoup trop haut.

C’est compréhensible. Personne ne veut qu’un jeune se blesse lors d’un match de pré-présaison.

Comme le mentionne Andrew Zadarnowski, la blessure de Jake Evans subie hier est une représentation parfaite de l’argument qu’avait défendu Gainey il y a plus d’une décennie. C’est lors d’un match sans enjeu que le Tricolore a perdu l’un de ses bons espoirs.

Ce n’est pas chose nouvelle. Pour maintenant quatre années consécutives, les Sénateurs ont blessé un joueur du Canadien lors de ce tournoi. En 2015, c’était Bozon, en 2016, Sergachev, l’année dernière, McNiven, et cette année, Jake Evans.

Au final, c’est à se demander si tout ce concept est une mauvaise idée pour les jeunes joueurs.

La question se pose, mais les jeunes vous répondront probablement que ce genre de blessure fait partie de la vie et que c’est un risque qu’ils sont prêts à prendre pour percer l’alignement du Canadien/Rocket, en vue de la prochaine saison.

Après tout, un tel impact peut se produire lors de n’importe quel match.

Les espoirs du CH devront toutefois jouer avec plus d’intensité, dorénavant. Ils ne peuvent pas se laisser marcher sur les pieds.

En Rafale

– Ça promet.

– J’adore!

– Intéressant.

PLUS DE NOUVELLES